w-51946-savanna-10-ans-herr-60-ans-lmdw-50cl-0000
360°
360°

Savanna 10 ans HERR 60 ans LMDW 63,8°

5.00 sur 5
(1 avis client)

Savanna 10 ans HERR 60 ans LMDW – 63,8° – La Réunion – 50 cl


Bouteille  -  115 €
Rupture définitive
Échantillon 5 cl  -  14.40 €

Le rhum
 
HERR comme High Ester Rum Réunion : il s’agit en effet d’un rhum d’une richesse aromatique hors du commun, obtenue grâce à une fermentation très longue. Utilisé habituellement en petite quantité dans l’assemblage d’autres rhums vieux, il est embouteillé ici tel quel à son degré naturel (c’est un brut de fût).
 
C’est un “grand arôme” riche en éléments non-alcools, c’est à dire en molécules qui donnent le goût au rhum.
De plus, contrairement aux 2 autres rhums “grand arôme” de chez Savanna qui sont blancs (non vieillis), celui-ci a été mis en vieillissement en 2006 pour une durée de 10 ans.
 
Chaque bouteille est numérotée à la main et provient d’un fût de Cognac unique lui-même numéroté. C’est un rhum très surprenant, pour amateurs avertis…
 
 
La note de dégustation de Nico
 
Le nez de ce High Ester Rum est complètement fou. Tout en force, il développe dans les premiers instants des notes de fraise tagada ou de sorbet à la fraise, puis de coulis de fruits rouges. Quelques eaux-de-vie de fruits prennent le relais : pruneau, mûre, cassis. Le rhum ressemble à une résine collante et dorée, avec son caractère végétal et médicinal (menthe). Cela découle sur une sorte de cola avant de revenir sur une crème glacée à la fraise. On ne peut pas le comparer au grand arôme classique de la marque, on n’a pas le même genre de lourdeur. Ici les herbes sont fraîches, le basilic passe, tout en légèreté. Les fruits rouges font part égale avec une myriade de notes fraîches : un boisé teinté de pomme qui évoque le Calvados, de la poire, des épices (poivre du sechuan, baies rouges)…
A l’aération le rhum ne perd pas de sa force bien entendu, mais les fruits rouges s’épaississent. On a maintenant de la cerise amarena acidulée et confite. C’est un nez déroutant, différent de tout ce que l’on peut connaître. Il développe des arômes de telle façon que l’on a plutôt l’impression de sentir un parfum. Ces arômes s’entrechoquent dans un paradoxe qui désoriente : poudre de bonbon à la banane et saumure, fruits exotiques au sirop et bois précieux.
 
Le rhum, très envahissant, enveloppe la bouche avec un sirop de grenadine et une tisane aux fleurs (hibiscus). Il accroche ensuite la langue avec une astringence marquée. Puis c’est une longue phase de chauffe, toute en douceur, qui s’installe : cola, l’olive de son cousin le Lontan, les fruits rouges, l’ananas…
 
La fin de bouche est sucrée et acidulée, avec un côté tisane réglisse / menthe que l’on aurait boosté au rhum jamaïcain (Hampden). C’est très long en bouche mais sensiblement moins que le Lontan.
 
 
“C’est tout simplement incroyable et finalement possible d’obtenir de tels arômes grâce à des procédés naturels, sans ajouts…”

Information Complémentaire

Format

Bouteille, Échantillon 5 cl

La distillerie Savanna tire son nom de la Grande Maison de Savanna, également surnommée la Maison Blanche, qui se trouve dans la région de Saint-Paul à la Réunion. Vers les années 1870, une distillerie y est créée. Prise en charge par Emile Hugot en 1934 qui est également le président des sucreries de Bourboun, la distillerie se développe.
 
Dans les années 80, Savanna fait l’acquisition d’une nouvelle unité entièrement dédiée au rhum de la gamme Léger. Il en profite alors pour diversifier ses produits et développer sa technologie de transformation du rhum.
 
En 1992, il a été décidé de transférer la distillerie à Bois-Rouge, dans la commune de Saint-André, dans l’objectif de rationaliser l’utilisation des ressources énergétiques pour le fonctionnement de la rhumerie.

1 avis pour Savanna 10 ans HERR 60 ans LMDW 63,8°

  1. romain
    5 sur 5

    :

    Soit on considère que Savanna produit les rhums les plus trafiqués au monde en raison des nez loufoques de leurs rhums (EX : nez de poire dans le Savanna créol ) soit on considère que Savanna a engagé un sorcier pour faire leurs rhums. Personnellement, J’opte pour un sorcier. Ce HERR est un ovni magnifique. Un cadeau du ciel .

    Ce Savanna me rend fou. Les odeurs changent tout le temps. A l’ouverture, on sentait des aromes de fraise, de Malabar, de pate à modeler et notes végétales. Puis, j’ai laissé mon verre seul quelques minutes. Je reviens et je me replonge dedans. Ma réaction , ” Mais c’est mon verre ou un autre verre de rhum que je me suis servi ? ”
    Je me rassure et je me dis que non, je me suis servi qu’un verre, ce soir, mais que Savanna joue avec mes nerfs. Maintenant, on est plus sur des notes de pruneaux, de framboise, de produit d’entretien, de fraise mais plus yaourt aux fraises que fraise, menthe, pomme acidulé, etc…
    Je m’arrête ici pour le nez. Je pense que si je replonge encore mon nez dedans, je vais m’énerver car je vais trouver des notes différentes.
    En conclusion, un nez d’une complexité et d’une étrangeté phénoménale.

    Petit aparté, j’ai craqué et j’ai encore replongé mon nez dedans, j’ai senti un léger boisé assez agréable. Un bois ciré que me rappelle certains vieux rhums de mélasse.

    En bouche, c’est …… c’est n’importe quoi !!!!! C’est pire que le nez. Tout d’abord, le nez ne laissais pas forcément présager d’une bouche puissante et forte en alcool. Dans la réalité, la bouche est quand même puissante.

    Coté aromatique, il y a quelque chose qui frappe directement. On a l’impression de boire du coulis de fraise. Plus précisément du yaourt avec du coulis de fraise. Très perturbant car on a vraiment l’impression d’avoir du coulis de fraise. Magie noire ? High ester ? Le génie de Savanna ? Je n’ai pas de réponse mais ce que je peux dire c’est qu’il y a quelque chose de magique dans ce rhum.
    A part, ce coulis, on retrouve des notes de menthe, d’infusion de plantes, de réglisse, de sucette au cola, de citronnelle, d’ananas et cerise. A l’instar, du nez, la bouche est très complexe et la liste du bouquet aromatique ne fait qu’augmenter en fur et à mesure de la dégustation.

    A noter que contrairement à la plupart des rhums à plus de 60° , ce rhum montre sa puissance différemment; En effet, il crée une sensation astringence à la langue et de léger picotement. Une puissance sans chaleur en bouche et dans la gorge. Savanna ne veut jamais faire pour les autres.

    Une finale longue sur des notes sucrées et acidulé, sucette au cola, la citronnelle, l’olive, la fraise, la cerise.

    Il arrive ce moment ou je me pose la question existentielle : ” Est-ce que j’ai aimé ce rhum ou pas ? ”

    La réponse est …… je ne sais pas . Donne un avis sur ce Savanna est un problème complexe. C’est un rhum à part dans ce que j’ai pu gouter. Toutefois, je dois reconaitre qu’il y a une intensité, une complexité et un voyage à vivre à travers ce rhum. C’est une expérience sensorielle incroyable. On visualise ce qu’on boit. Quand je dis que je sens des notes de yaourt au coulis de fraise, j’ai du yaourt au coulis de fraise en bouche. C’est perturbant.

    Personnellement, je pense qu’un excellent spiritueux doit nous transporter, nous faire vivre une aventure, un voyage. Ce Savanna 10 ans Herr m’a transporté, m’a fait vivre aventure. Et pour ça, je remercie la marque et je donne la note maximale.

    Je le conseille vivement à tout amateur de rhum qui pense avoir tout vu , tout bu. Ce rhum est réellement un ovni. Rien de comparable. C’est un rhum gastronomique, dans le sens ou il y a de la gourmandise, de la précision et de l’intensité. Le tout sans brûler nos papilles. Que demander de plus.

Ajouter un Avis

Si vous aimez, nous vous recommandons...