Depaz Doré 50°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

50

Âge

+

Packaging

Sans

Profil

Bois, Épices douces, Fruits, Sec, Torréfaction

Genre

Rhum, Rhum agricole (pur jus de canne), Rhum AOC Martinique

23.90  Bouteille :

En stock

4.61  Échantillon 5 cl :

En stock

C’est dans des foudres en chêne que Depaz Doré s’est lentement imprégné de la couleur et des arômes qui le caractérisent. Cette cuvée a en effet profité d’une maturation d’au moins un an pour acquérir souplesse et complexité.

La note de dégustation de Nico

Le nez est épicé, le boisé est frais, le poivre chatouille les narines dès le départ. Nous sommes bien face à un vrai rhum martiniquais de caractère. Le boisé est même légèrement souffré, nous avons affaire à un dur à cuire. Cependant, on s’aperçoit rapidement qu’il ne s’agit que d’un artifice pour masquer son cœur tendre. Car très vite le chocolat au lait se répand, bien lacté et même crémeux. Les arômes sont mêmes briochés, posés sur un boisé humide.
En faisant tourner le rhum dans le verre, le côté souffré du fût passe à nouveau en coup de vent. Il laisse place à un bois mouillé bien tendre qui laisse s’échapper des notes d’encens et d’écorces. Décidément, ce nez est singulièrement gourmand.

L’attaque en bouche est ronde, elle est presque miellée. La canne est moelleuse, moins expressive que le panier de fruits qui est bientôt arrosé de chocolat.

La finale laisse place à la paille et à la fibre de la canne, le boisé est là mais reste en retrait.

“Ce rhum doré fait de superbes ti-punchs avec très peu de sucre…”

Depaz

Ancienne capitale de la Martinique, la ville de Saint-Pierre accueillait de nombreuses distilleries jusqu'à ce que l’éruption de la montagne Pelée en 1902 rase la localité de la carte. La famille Depaz disparaît également dans le cataclysme, à l’exception de Victor qui étudie à Bordeaux. À la fin de ses études, sans argent, il revient à Saint-Pierre et achète un terrain en 1917. C’est au pied du volcan que les premières cuvées de la distillerie voient le jour. À cette époque, Victor Depaz construit également une résidence en souvenir de son enfance et fonde une famille.

Dès 1922, le rhum Depaz obtient sa première médaille. La génération suivante perpétue les traditions paternelles en produisant des rhums AOC qui doivent leurs arômes aux terres volcaniques de la localité, aux eaux de source d’une grande pureté et à une vieille machine qui donne au domaine un cachet unique.

Depaz s’associe en 1989 avec le distributeur Bardinet pour développer ses ventes.

En 1998, le destin frappe encore l'Habitation Depaz avec un terrible incendie, allumé accidentellement par une soudure réalisée dans l'air imprégné des vapeurs d'alcool des chais : 700 000 litres de rhum contenu dans les fûts de vieillissement partent en fumée. Cet événement explique la rareté des millésimes des années qui précèdent cet accident, et depuis, les chais ne se visitent plus, ce que l'on peut comprendre...

1 avis visiteur(s)

  1. Note 3 sur 5

    romain

    couleur : bah dorée

    nez : vanille, noix de coco , légère note boisée en filigrane. En outre, ce depaz a un nez assez mielleux et gourmand tout en gardant le coté sec du rhum agricole.

    bouche : Canelle, vanille, coco. Voici les aromes dominants. On ressent aussi le jus de canne à sucre. C'est gourmand et sec. Le miel est présent et s'intensifie dans la finale.

    Finale chaleureuse et moyenne. Elle est sur les notes sucrées du rhum.

    Un petit rhum trés sympathique qui fait le travail. Parfait en ti'Punch ou en cocktail pour permettre d'apporter de la gourmandise à son breuvage.

    3.5/5

Ajouter un Avis

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :