A.H. Riise Royal Danish Navy Strength Rum 55°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

55

Âge

+++

Packaging

Étui

Profil

Bois, Épices douces, Fruits, Rond

Genre

Rhum, Rhum de tradition anglaise (Rum), Rhum traditionnel de mélasse

66,90  Bouteille :

En stock

7,68  Échantillon 5 cl :

En stock

A.H. Riise Royal Danish Navy Strength Rum 55° : Description et avis clients

A.H. Riise Royal Danish Navy Strength est le fruit d’une fermentation longue, puis d’une distillation de type « Vedderburn et Plummer », l’un des 5 répertoriés fin XIXème siècle par les britannique, et enfin d’un assemblage de lots vieillis en fûts de chêne ex-bourbon dont l’âge peut atteindre 20 ans.

Aucune filtration à froid n’a été opérée, et aucun caramel n’a été ajouté. C’est le long vieillissement qui donne à ce A.H. Riise sa couleur.

C’est la version faiblement réduite Royal Danish Navy. Les 55° permettent de mettre les arômes en relief et donnent à ce rhum plus de puissance que la version réduite à 40°.

La note de dégustation de Nico

Résumé : sucré – orange – épices – vanille

Le nez s’ouvre sur la douceur poudrée d’un marshmallow, une douceur très feutrée et satinée. Les fruits lourds poussent sous cette fine pellicule, avec une papaye prête à éclater. L’ensemble est résolument sucré et consistant, le boisé est humide et gorgé de sucre également. Les épices de Noël mariées au zeste d’orange rappellent le Shrubb que l’on prépare en fin d’année aux Antilles. Le bois mouillé est toujours bien gonflé, il s’ouvre un peu et dévoile un cœur moelleux de nougat et de caramel. La vanille ajoute à ce côté moelleux et cotonneux.
A l’aération, on retrouve les fruits exotiques lourds des premiers instants, puis à nouveau les épices de Noël. Le côté moelleux a encore pris de l’importance, on imagine un rhum vraiment épais qui s’écoulerait très lentement. Ce côté caramélisé renferme énormément d’épices, dont la cannelle et la muscade en grande partie. Le sentiment cotonneux est toujours représenté par la vanille mais aussi par une rose duveteuse qui pourrait rappeler le loukoum ou à nouveau le marshmallow. Le Shrubb a pris la forme d’un thé à l’orange accompagné de spéculoos.

La bouche est très douce et sucrée, on ne décèle aucunement les 55%. Le rhum s’exprime plutôt du côté des épices qui chatouillent bien le palais en milieu de bouche. Ce mélange est assez savoureux, nous avons du poivre, de la cannelle, comme un mélange quatre épices bien piquant. Les fruits exotiques sont sucrés et acidulés, le fruit de la passion est le premier à venir à l’esprit. Puis l’orange et son zeste amènent un peu de fraîcheur, appuyée par une confiture de cerise amère.

La finale est très vanillée et sucrée, le rhum colle sur les lèvres.

« Ce rhum est un véritable bonbon, une liqueur dont la puissance s’exprime plutôt au travers des épices… »

A.H. Riise

L’histoire du rhum A.H. Riise

Albert Heinrich Riise était un pharmacien danois parti s’installer sur l’île de St Thomas, ancienne colonie danoise qui fait aujourd’hui partie des îles vierges américaines (avec St Croix et St John). En 1838, il a été autorisé par le gouvernement danois à ouvrir sa pharmacie dans la ville de Charlotte Amalie. Il y produisait de l’alcool avec un petit alambic, et notamment du rhum, des liqueurs et des bitters pour soigner les maux d’estomac. C’est le Riise’s Bay Rum qui a fait sa fortune quelques années après, bien qu’il ne s’agisse pas tout à fait d’un rhum, mais plutôt d’une eau-de-cologne.

Le succès de ses produits l’a ensuite conduit à produire un véritable rhum. Il était vendu à la marine danoise (dilué à 33%), au Danemark, mais aussi en Amérique Latine et dans les Caraïbes.

Le fils d’Albert, Frederik, photographe de son état, a repris l’entreprise familiale pour l’emmener encore un peu plus loin. Il a présenté sa pharmacie ainsi le rhum A.H. Riise à l’exposition universelle de Copenhague en 1888, et obtenu une médaille d’or. Cette médaille figure d’ailleurs encore sur la cuvée 1888 consacrée à cet événement.

À l’époque, le rhum A.H. Riise était un assemblage de rhums des Caraïbes (de la pharmacie de St Thomas, mais aussi de Jamaïque, de la Barbade et de Trinidad) et d’Amérique Centrale. Il a également été présenté aux expositions universelles de Rio en 1922 et de Paris en 1925.

À partir de 1928, la pharmacie a été rachetée, et le rhum A.H Riise a été produit sur l’île de St Croix, au sein de la distillerie Cruzan. Il a été vendu sous plusieurs marques, dont Old St. Croix, Riise's Guava rum et A.H. Riise rum. Ces rhums ont connu un certain succès, jusqu’à leur disparition en 1965.

Une jeune entreprise danoise, A.H. Riise Spirits, a souhaité rendre hommage au passé des spiritueux danois, et a relancé la marque dans les années 2000.

Le rhum A.H. Riise

Le rhum A.H. Riise est aujourd’hui produit au sein de la distillerie Cruzan, sur l’île de St Croix, dans les Îles Vierges Américaines. Avant 1960, St Croix était une île productrice de sucre, donc la mélasse employée à la distillerie était quasiment entièrement locale. Elle provient maintenant du Guatemala.

Cette mélasse est diluée avec de l’eau de pluie et fermentée sur une durée de 24 heures en moyenne.

À l’époque de la pharmacie familiale, le rhum était distillé en pot-still. Il est désormais produit dans un complexe multi-colonnes très performant.

Le rhum est ensuite mis en anciens fûts de Bourbon de la distillerie Jim Beam. Il bénéficie souvent de finitions dans d’autres fûts, qu’ils soient de Sauternes ou de Porto par exemple.

A.H. Riise propose une gamme étendue de rhums, spiced rums, liqueurs et bitters. Elle embouteille régulièrement des séries limitées, ainsi qu’une carafe haut de gamme appelée Non Plus Ultra.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “A.H. Riise Royal Danish Navy Strength Rum 55°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :