Tenzan Shichida Ginjo Sakekasu 25°

Poids ND
Contenance

72 cl

Degré

25

Âge

non vieilli

Packaging

Sans

Profil

Épices douces - Fleurs - Frais - Fruits

Catégorie

Shochu

46,90  Bouteille

En stock

Plus que 1 en stock

6,25  Échantillon 5 cl

Prochainement

Rupture de stock

Tenzan Shichida Ginjo Sakekasu 25° : Description et avis clients

La maison Tenzan est avant tout une grande maison de saké en activité depuis 1875. Elle se situe au nord de Kyushu, à Ogi-Shi, dans la préfecture de Saga. Le sixième Kuramoto (maître brasseur) de la maison se nomme Kensuke Shichida. Le haut de gamme des sakés produits par Tenzan porte en l’occurrence le nom de cette sommité du monde des alcools japonais.

Ce shochu est distillé à partir de lies de saké (sake-kasu), comme le serait une fine de vin en France. Ce sont ici des lies de saké de deux types : daiginjô et junmai-ginjô. Élaborés à base de riz poli à plus de 50%, l’un reçoit un faible ajout d’alcool distillé, et l’autre non.

La distillation en alambic sous-vide permet de conserver la délicatesse du produit, et fait de lui le parfait trait d’union entre le saké et le shochu. Il se déguste « mizuwari » (allongé d’eau fraîche), on the rocks ou simplement rafraîchi au réfrigérateur.

La note de dégustation de Nico

Le nez offre une aromatique très puissante compte tenu du degré d’alcool affiché. Il évoque immanquablement le saké, et développe des notes de poire très mûre, de banane verte, le tout étant porté par un léger voile de solvant bien fondu qui lui donne un côté un peu sauvage.

Avec l’aération, la puissance du nez se renforce encore davantage. Encore une fois, on parle de la puissance des arômes qui viennent à nous, puisque l’alcool est superbement absent. La poire est boostée par la pomme granny, et une poignée de mûres bien concentrées marque définitivement ce profil intense.

La bouche est fraîche, franche et fruitée, avec un bonbon à la banane qui sautille en tous sens, laissant dans son sillage d’autres bonbons, anglais cette fois-ci. Les fruits sont à la fête : litchis, bananes, poires, pommes acidulées, mûres, groseilles sont de la partie. Les fleurs ne sont pas en reste, la rose et le géranium venant amener des couleurs qui s’intensifient jusqu’à apporter des nuances plus épicées et poivrées.

La finale laisse une petite amertume, à la manière d’un zeste de citron ou d’un grain de fruit de la passion.

« Un shochu éblouissant, un caractère solaire débordant de fruit… »

Si vous aimez, nous vous recommandons :

  • Un très joli shochu de patate douce...
  • Un shochu de canne à sucre, très original...