A.H. Riise Non Plus Ultra Black 42°

129,00  115,00  Bouteille

En stock

12,11  11,11  Échantillon 5 cl

En stock

A.H. Riise Non Plus Ultra Black 42° : Description et avis clients

A.H. Riise Non Plus Ultra Black provient des Îles vierges américaines, situées à côté de Porto Rico, entre la Mer des Caraïbes et l’Océan Atlantique.

Il s’agit du même rhum que le A.H. Riise Non Plus Ultra, mais vieilli dans un fût de chêne américain fortement brûlé.

C’est une édition limitée.

La note de dégustation de Nico

En bref : rond – torréfaction – fruits – épices douces – pâtissier

Au nez, c’est un Riise bien noir que nous découvrons. D’abord du café, puis beaucoup de mélasse, une mélasse bien noire, épaisse et réglissée. Cette épaisseur est enveloppante et même entêtante, on pense à un café très sucré ou à un caramel bien brûlé mais aussi très beurré. Le côté bonbon cher à la marque est bien présent, mais pour l’instant il couve sous la cendre.
C’est l’aération qui délivrera toute la confiserie débridée que l’on connaît habituellement avec ces rhums. Les bonbons s’invitent à la fête : guimauve à la cerise, fraises tagada, bananes acidulées, tout le monde est là.

En bouche, l’attaque est très douce, puis laisse place à une bouffée d’épices de Noël. Autre signature de la marque, ces épices sont bien au rendez-vous. Un torrent de vanille emporte ensuite une foule de confiseries : bonbon lait-fraise, sucette à la cerise, les gourmands seront ravis !

En finale, la réglisse trouve une petite place, entourée avant tout d’un univers en sucre glace.

« Une version un peu plus sombre du style de la marque, mais on retrouve ses marqueurs très gourmands et doucement épicés sans souci… »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “A.H. Riise Non Plus Ultra Black 42°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :

  • Un rhum plus simple, dans la même veine...
  • Un finition en fût de Sauternes pour encore plus de douceur...