Denen Shuzo Envelhecida 25°

Poids ND
Contenance

70 cl

Degré

25

Âge

+

Packaging

Étui

Profil

Céréales - Épices douces - Fleurs - Frais - Fruits - Torréfaction

Catégorie

Shochu

48,90  Bouteille

Prochainement

Rupture de stock

6,39  Échantillon 5 cl

En stock

Denen Shuzo Envelhecida 25° : Description et avis clients

La distillerie Denen Shuzo a vu le jour en 1979 à Satsumasendai, dans la préfecture de Kagoshima. Fait rare, elle se spécialise dans les vieillissements, auxquels elle consacre la grande majorité de sa production. L’orge était la principale matière première au commencement, mais la patate douce l’a rejointe en 2000, suivie par le riz.

Cet imo shochu (shochu de patate douce) est élaboré à partir de la variété Kogane Sengan. C’est un koji blanc qui assure la première fermentation, sur une base de riz. La fermentation secondaire s’effectue en cuve inox durant 5 jours. De la musique classique est diffusée dans les cuves, ainsi les vibrations permettent une meilleure activation des levures. La distillation de ce Honkaku Shochu se fait naturellement en une passe, en alambic traditionnel atmosphérique.

Le vieillissement est effectué en fûts de whisky rebrûlés durant 3 ans. Là aussi, de la musique classique est diffusée dans le chai, afin d’obtenir un arrangement optimal des molécules d’eau et d’alcool. Si pour l’appellation « shochu vieilli » il faut au moins 50% de shochu de plus de 3 ans dans l’assemblage, nous avons ici 100% de shochu vieilli.

La note de dégustation de Nico

Le nez propose d’emblée une très belle gourmandise, avec de la douceur, une promesse d’umami, mais aussi quelques notes stimulantes d’écorces d’agrumes, ainsi qu’un léger côté toasté. La délicatesse et la subtilité sont à l’honneur dans ce shochu fruité et légèrement patiné.

Avec l’aération, la douceur de la patate douce et du riz se fondent et viennent remettre la matière première au centre, avant que des notes plus fruitées et exotiques ne fassent redécoller le shochu vers des cieux plus légers.

La bouche est très fluide et plutôt fraîche, avec un riz qui semble très légèrement toasté. La patate douce à la vapeur est délicate mais savoureuse, elle offre d’abord ses arômes naturels et terriens, avant de s’ouvrir en notes fruitées et florales. Les fruits exotiques s’étalent alors tout doucement, et l’on retrouve une mangue veloutée, du litchi, ainsi qu’une pointe de maracuja.

La finale met en valeur le côté patiné de ce shochu, avec un voile de vanille élégant qui vient fermer la marche.

« Beaucoup de délicatesse pour ce shochu vieilli en fût, qui garde le caractère de la patate douce tout en l’assaisonnant des notes plus fruitées données par les levures… »

Si vous aimez, nous vous recommandons :

  • Un shochu de patate douce très expressif...
  • Un autre shocu vieilli, à base d'orge cette fois...