Kilkerran 12 ans 46°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

46

Âge

++

Packaging

Sans

Genre

Whisky

Profil

Céréales, Frais, Fruits, Fumée, Iode, Minéral

58,90  Bouteille :

En stock

7,11  Échantillon 5 cl :

En stock

Kilkerran 12 ans 46° : Description et avis clients

Première version permanente issue de la petite distillerie de Campbeltown, Kilkerran 12 ans est né en 2016.

Légèrement tourbé et non-filtré à froid, il est vieilli à 70% en fûts de bourbon et à 30% en fûts de sherry.

Note de dégustation de Thomas

Le nez débute par une tourbe modérée mais caractérielle. Elle tend vers le minéral (pierre froide, sable), l’iode et la végétation (camphre, réglisse, algues). Pour autant, il y a une belle douceur qui est à l’œuvre : citrons confits, ananas, jus de fruits blancs sont donc bien présents. Peu à peu des notes céréalières (malt, blé) se propagent tout comme de belles notes de pâte de coing.

L’aération fait ressortir la précision aromatique. On a du sel et du poivre pendant qu’une crème fermière se met en place petit à petit. Par ailleurs, les agrumes sont polymorphes (citrons confits, jus de citron, zestes) alors que la note minérale monte en puissance. Enfin, une touche de charbon de narghilé nous octroie une variation fumée.

La bouche est tout aussi riche que ne l’était le nez. La tourbe est toujours portée par les notes minérales (sable, craie) et végétales (algues, eucalyptus). Le jus de citron, l’ananas, la crème fermière te la pâte à tarte prennent place lors de la première partie de bouche. Ensuite, une belle note maltée, du jus d’ananas, de la pâte de coing et des cédrats changent la donne en ajoutant une gourmandise évidente.

La finale est plus fraîche mais dans la même lignée que la bouche. La tourbe est toujours minérale avec un retour légèrement fumé et des notes de réglisse. De même, l’ananas, le citron sous toutes ses formes et la pâte de coing jouent les acolytes aromatiques de premier choix.

« Un whisky légèrement tourbé, représentant Campbeltown avec une finesse bluffante... »

Kilkerran

Glengyle : renaissance à Campbeltown

Tout commence en 1872 lorsque William Mitchell bâtit Glengyle.

La distillerie de Campbeltown connait une courte existence. En pleine période de récession économique (1919), elle est vendue une première fois (à West Highland Malt Distilleries Ltd), puis à nouveau en 1924, un an avant sa fermeture définitive.

Il reste pendant longtemps des fûts disponibles. Un certain Campbell Henderson tente de ramener Glengyle à la vie en 1957, sans succès, malgré des investissements de modernisation.

C’est en 2000 que J&A Mitchell, propriétaire de la fameuse distillerie voisine Springbank, achète les bâtiments afin de relancer une production, plus de 75 ans après les dernières distillations.

Finalement, en 2004, Kilkerran ouvre ses portes et devient de fait la troisième distillerie de la région de Campbeltown, avec Springbank et Glen Scotia.

De Glengyle à Kilkerran

Il y a deux raisons qui expliquent que les whiskys produits par la distillerie ne s’appellent pas Glengyle.

Tout d’abord, il y a un problème de droits d’utilisation du nom “Glengyle”. En effet, il appartient à un assembleur (Bloch Bros) et, au-delà du problème légal pur, J&A Mitchell ne souhaite pas créer une confusion pour le consommateur.

Mais il s’agit surtout d’un hommage à la tradition locale : Kilkerran provient en effet du gaëlique « Ceann Loch Cille Chiarain », le nom originel de Campbeltown.

Kilkerran : une gamme en construction

Kilkerran a une production très faible et nous fait patienter avec des éditions limitées, les annuelles « Work in Progress » qui offrent des maturations en fûts de bourbon ou en fûts de sherry.

Depuis 2016, une gamme permanente voit le jour avec le fameux Kilkerran 12 ans. Il existe également des éditions âgées de 8 ans, bruts de fût.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Kilkerran 12 ans 46°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :