A 1710 Tricentenaire 43,9°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

43.9

Âge

++

Packaging

Étui

Profil

Bois, Complexe, Épices douces, Frais, Fruits, Pâtissier

219.00  Bouteille :

En stock

18.54  Échantillon 5 cl :

En stock

Tricentenaire est un assemblage complexe de différents rhums de Martinique (AOC donc pur jus de canne) et de Guadeloupe (jus de canne et traditionnel de mélasse).

Les rhums, âgés entre 6 et 13 ans à l’arrivée dans les chais, sont d’abord transférés dans des fûts de chêne français ex-cognac de 300 litres où ils vieillissent encore 2 à 4 ans à une température variant entre 19° la nuit et 40° le jour (le chai est tourné vers la montagne, à l’abri des alizés).

Un premier assemblage est ensuite réalisé dans des foudres, ex-cognac également, pour une homogénéisation pendant 8 semaines. Puis un second assemblage est réalisé – toujours en foudres ayant contenu du cognac – pour obtenir A 1710 Tricentenaire qui séjourne ensuite de nouveau dans des fûts de 300 litres pour 8 semaines supplémentaires. Le tout est ensuite mis au repos pendant 3 mois avec une éventuelle légère réduction à l’eau de Volvic.

Enfin, l’embouteillage est réalisé après une filtration à température ambiante.

La note de dégustation de Nico

Au nez, c’est un verger ensoleillé qui s’ouvre devant nous, avec des fruits mûrs mais pas forcément très exotiques (abricot, pêche, melon…). On distingue un rhum plutôt léger, finement vanillé, avec une certaine fraîcheur fruitée.

Les tanins se renforcent avec le temps, avec une puissance contenue, chargée de pruneaux, de cerises, de caramel et de poivre doux. Une jolie complexité s’est installée, le rhum se plait dans ce bain épais de boisé fondu et très parfumé.

L’entrée en bouche est boisée et épicée, avec le grain du chêne qui frémit et qui pétille. On secoue un peu tout cela sur le palais, la robe boisée tombe, et ce sont de jolis noyaux qui apparaissent. Ils délivrent un jus gourmand et un peu crémeux de fruits confits, de pruneaux, d’amandes douces, de cerises. Les tanins qui s’extirpent sont fumés et légèrement astringents, ce qui forme une texture assez contrastée mais au final plutôt équilibrée.

La finale s’étire sur les tanins fondus, avec un poivre qui permet de conserver l’allure.

« Un rhum équilibré qui attend d’être en bouche pour révéler sa gourmandise… »

A 1710

A 1710 est une toute jeune distillerie située au sein du domaine l'Habitation Simon et créée par Yves Assier de Pompignan, un entrepreneur martiniquais dont le père lui a transmis sa passion pour le rhum.

Pourquoi A1710 ? Parce que la famille du fondateur de la distillerie est arrivée en Martinique en 1710.

L'alambic est en cuivre et ce sont des anciens fûts de Cognac qui sont utilisés pour le vieillissement.

Les rhums vieux sont pour le moment issus d'autres distilleries martiniquaises et guadeloupéennes et affinées dans les chais A 1710. Le rhum blanc, lui, est distillé sur place à partir d'une canne à sucre récoltée sur une parcelle du François (non loin de la distillerie) et fermentée à 22-23°C pendant une durée très longue (5 jours) pour un rhum martiniquais.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “A 1710 Tricentenaire 43,9°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :