Bally 12 ans bouteille pyramide 45°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

45

Âge

++

Packaging

Étui

Profil

Bois, Complexe, Épices douces, Fleurs, Fruits, Sec, Végétal

Genre

Rhum, Rhum pur jus de canne, Rhum AOC Martinique

79.90  Bouteille :

En stock

8.61  Échantillon 5 cl :

En stock

La plus prestigieuse cuvée conditionnée dans la célèbre bouteille pyramidale de la distillerie Bally a bénéficié d’un vieillissement en fût de chêne durant 12 ans selon les procédés traditionnels utilisés pour le cognac. Il titre à 45°.

C’est une cuvée qui se distingue par son intensité et par la grande complexité de ses arômes. Elle exprime tout le savoir-faire ainsi que le terroir martiniquais.

La note de dégustation de Nico

C’est un nez dense et humide comme un sous-bois tropical qui se présente immédiatement. Parmi les essences de bois exotiques transparaissent des épices pour curry ainsi qu’un boisé vert, résineux et juteux. On note également un miel bien floral, beaucoup de canne et du poivre. Le boisé se fait ensuite plus fin et mature. Il est plus rond, avec de la cannelle et de la muscade. Le versant plus végétal ne se fait pas oublier pour autant, la paille de la canne bruisse à nos narines. L’alternance entre fraîcheur et maturité continue, les fruits confits et le pruneau reviennent donner de la rondeur. Un boisé épicé de boite à cigare semble proposer un compromis.
L’aération met finalement en évidence la maturité du rhum. Nous avons maintenant des fruits secs, de la pâte de fruits, et l’on devine un rhum bien fondu et épais. La canne est alors au centre, sublimée. Cette ouverture nécessaire a révélé un superbe rhum agricole, même si l’équilibre a mis du temps à arriver à cause des ardeurs d’un curry vert très végétal. On se délecte maintenant d’agrumes un peu confits et d’orange très mûre qui entretiennent la puissance de ce nez complexe.

Au palais, l’attaque est poivrée. S’en suit une immense vague de canne, le liquide doré brille en bouche. Les arômes de boisé vanillé, fruits secs, fruits confits, rôtis, et de griotte se succèdent et se mélangent dans un rhum très savoureux.

La finale, longue et complexe, est faite de fruits à l’eau-de-vie, de canne et de boisé fondu. Une petite paille de canne et du tabac persistent au palais.

“Ce rhum agricole est à savourer en lui consacrant le temps et l’attention qu’il mérite…”

Bally

L’histoire de la distillerie Bally commence avec la fondation de l’Habitation de Lajus en 1774 qui profite à l'époque des terres volcaniques du Carbet ainsi que de la maison de maître et de la petite exploitation sucrière déjà implantée.
Peu après le cataclysme de Saint-Pierre auquel il échappe de justesse, le domaine Lajus est sous le coup d’une saisie immobilière.

C’est en 1917 que Jacques Bally, jeune ingénieur des Arts & Manufactures sortant de l'École Centrale de Paris, fait l’acquisition des lieux et entreprend sa restauration en l’équipant d’une nouvelle colonne de distillation et d’une machine à vapeur.
Dans les années 30, le fondateur créé la bouteille pyramidale qui fera la renommée de la marque.
Dans les années 90, la Distillerie Bally passe sous le contrôle de Cointreau (mais la famille reste propriétaire du domaine) et la distillerie est transférée au Simon (où sont produits notamment HSE et Clément).

1 avis

  1. Olivier Besse

    Decevant. Assez bas de gamme.

Be the first to review “Bally 12 ans bouteille pyramide 45°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :