Compagnie des Indes Boulet de Canon n°9 46°

69,90  Bouteille

En stock

7,89  Échantillon 5 cl

En stock

Compagnie des Indes Boulet de Canon n°9 46° : Description et avis clients

Compagnie des Indes Boulet de Canon n°9 est une nouvelle folie créative de Florent Beuchet, le capitaine de la marque. Dans cette série des boulets de canon, La Compagnie des Indes explore les arômes fumés dans le rhum. Après avoir utilisé des fûts de whisky, du thé fumé, des fumoirs à viande, voici une technique surprenante appelée « fat wash ». Les spécialistes du cocktail la connaissent bien, puisque c’est de cet univers qu’elle est née. Il s’agit en fait d’infuser un corps gras à un spiritueux afin d’en garder les arômes.

Dans le cas présent, on a utilisé de la graisse d’un barbecue du restaurant Melt (Paris), que l’on a ajoutée à un assemblage de rhums du Panama et du Nicaragua. Le rhum s’imprègne alors des arômes de barbecue et de fumée, alors que la graisse se sépare et remonte à la surface. Il n’y a plus ensuite qu’à filtrer le rhum, puis le voici débarrassé de sa graisse, et désormais chargé d’arômes gourmands.

La note de dégustation de Nico

Au nez, on se délecte d’un rhum fumé et poivré, qui s’annonce d’ores et déjà très gourmand. On devine alors les effluves de viande grillée et salée, qui entrent dans une danse étourdissante avec des arômes de rhum plutôt ronds.

Avec de l’aération, le côté barbecue prend de plus en plus de place. On distingue toujours un petit côté salé qui rend ce nez irrésistible. Les notes fumées et animales se fondent avec celles du bois et du caramel, si bien que l’on ne parvient plus à distinguer qui est qui.

En bouche, on retrouve de la fumée et de la viande, bref, toutes les joies du brisket et du pulled pork dans un verre ! Une petite pointe épicée réchauffe même encore un peu plus l’ensemble. Le côté poivré se marie bien entendu parfaitement avec le rhum, et l’impression de sucré / salé nous donne l’impression d’avoir saisi tout le jus confit de la viande.

La finale est finalement assez légère, et la fumée n’en fait trop. On se pose une minute sur un boisé très doux et vanillé.

« Le contrat de la Compagnie des Indes est encore une fois rempli, avec cet OVNI diablement savoureux qui devrait faire des miracles dans des cocktails d’inspiration fumée… »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Compagnie des Indes Boulet de Canon n°9 46°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :