Duncan Taylor Jamaica Long Pond 15 ans Brut de fût 2000 51,9°

Bouteille

Rupture définitive

Échantillon 5 cl

Rupture définitive

Duncan Taylor Jamaica Long Pond 15 ans Brut de fût 2000 51,9° : Description et avis clients

Ce rhum traditionnel de l’embouteilleur écossais Duncan Taylor provient de la distillerie jamaïcaine Longpond. Mis en fût en 2000, il a été embouteillé début 2016 sans réduction, sans filtration à froid et sans ajout de colorant ou autre « améliorant ».

Seules 270 bouteilles ont été réalisées à partir de ce fût.

La note de dégustation de Nico

Résumé : très fruité – crémeux – confit – métallique et fumé en bouche

Au nez, le solvant caractéristique des rhums de l’île annonce la couleur. La tornade d’exotisme qui suit est particulièrement réjouissante. La papaye est plus que mûre, le kaki, l’ananas et la mangue également. Le rhum est puissant mais étrangement docile, il serait même plutôt crémeux. Alors qu’il diffuse ses parfums de fruits macérés et d’eaux-de-vie de poire ou de prune, il semble en même temps exhaler un baume au lait amande réconfortant. Les fruits confits et les raisins secs s’ajoutent à cette sensation de confort, nous sommes en présence d’un vrai bonbon Jamaïcain. Même si les fruits exotiques fermentés peuvent par moment délivrer une certaine acidité, cela ne fait que relancer la sensation fruitée, sans la parasiter.
Lorsque l’on tourne le rhum sur le verre, les fruits explosent dans une pyrotechnie acidulée, on pense donc une nouvelle fois au bonbon. L’aspect moelleux se devine toujours, mais dans une moindre mesure, on garde plus à l’esprit les fruits confits d’une crème plombières. Le fruit règne décidément sans partage mais il gagne peu à peu en fraîcheur. On pense alors d’avantage à une simple salade de fruits frais, puis à une salade d’oranges Marocaine à la cannelle et à l’eau de fleur d’oranger.

En bouche, l’attaque est douce ; malgré l’embouteillage brut de fût, le rhum titre à un degré raisonnable. Il est toujours aussi fruité bien entendu, mais il montre cette fois un caractère plus fin et précis. L’ananas semble se mettre en avant, résumant à lui seul ce que les fruits exotiques peuvent avoir de caractères fruité, capiteux, acide et frais. Pour la première fois, des notes fumées et métalliques typiques font leur apparition et ne semblent plus vouloir quitter la scène qu’ils ont abordée sur le tard.

La finale est longue et signe la provenance Jamaïcaine du rhum. Elle se déroule sur un mélange d’olives, de fruits exotiques passés et de notes métalliques.

« Le nez et la bouche expriment chacun leur tour une facette de la Jamaïque. Le nez est fruité et crémeux, sans aucune perturbation, alors que la bouche est beaucoup plus métallique et fumée… »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Duncan Taylor Jamaica Long Pond 15 ans Brut de fût 2000 51,9°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :