Ferroni Boucan d’enfer 50°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

50

Âge

+

Packaging

Sans

Genre

Rhum, Rhum pur jus de canne

Profil

Animal, Céréales, Épices douces, Fruits, Fumée, Iode, Rond, Végétal

44.90  Bouteille :

En stock

6.11  Échantillon 5 cl :

En stock

Pour réaliser ce rhum Boucan d’enfer aux notes fumées, Guillaume Ferroni a placé son assemblage de prédilection, l’ambré 18 mois, dans un fût de whisky d’Islay tourbé. Cette “finition” a duré 12 mois avant la mise en bouteille.

La note de dégustation de Nico

Le premier nez nous soulève comme un coup de vent, tout droit en direction de l’Ecosse. Un feu de tourbe dégage une fumée bien caractéristique et enrobe un rhum aux accents de whisky. Les deux spiritueux se rejoignent sur le terrain des fruits. D’une part, on a des poires et des pêches, et d’autre part des mangues et des melons plus sucrés. Les céréales sont enrobées de mélasse, le profil s’adoucit peu à peu et se fait plus « rhum », malgré quelques souffles de viande fumée.

Le temps et l’aération assouplissent considérablement un nez qui s’arrondit sur la vanille et les fruits compotés, voire confiturés. Le fumé / iodé est toujours bien présent, il prend des accents de poivre et se rapproche ainsi assez naturellement d’un rhum agricole rustique, bien fermenté, aux notes de bagasse.

L’entrée en bouche est très gourmande dans les tous premiers instants, avec des saveurs qui s’engouffrent et se bousculent dans l’ouverture. Les fruits passent devant la vanille dans ce petit torrent lumineux, avant que le boisé fumé et tourbé ne mette tout le monde d’accord. Le milieu de bouche est ainsi occupé par une gourmandise aussi fumée que douce et savoureuse, avec des fruits exotiques bien mûrs en prime. Le rhum se dirige ensuite vers des notes plus puissantes, iodées et profondes, sur la fermentation de mélasse et l’olive.

La finale est sucrée et chocolatée, on garde une sensation grasse sur les lèvres et un souvenir de rhum agricole rustique à la fermentation poussée.

« Guillaume Ferroni s’est fait plaisir avec ce rhum qui déborde de saveurs toutes plus généreuses les unes que les autres… »

Ferroni

Guillaume Ferroni, un passionné du monde des bars, s'est employé à sillonner le monde à la recherche de spiritueux d'exception : des rhums, mais aussi des alcools à base de rhum disparus qu'il "ressuscite".

Guillaume Ferroni a aussi voulu redonner à Marseille son statut d'autrefois de "ville du rhum". En effet, au XIXème siècle, avant la naissance du Pastis, la cité phocéenne importait ce spiritueux pour le faire vieillir dans des chais locaux. Cette tradition a désormais - au moins symboliquement - repris, puisque c'est à Marseille que les rhums vieux de la gamme Ferroni maturent lentement.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Ferroni Boucan d’enfer 50°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :