Compagnie des Indes Boulet de canon nº6 46°

94,90  Bouteille

En stock

Plus que 2 en stock

9,68  Échantillon 5 cl

En stock

Compagnie des Indes Boulet de canon nº6 46° : Description et avis clients

Cette 6ème édition limitée de la gamme de rhum aux notes fumées Compagnie des Indes boulet de canon a été mise sur le marché en juillet 2018. Il s’agit cette fois d’un assemblage de rhums vieux du Panama et du Nicaragua qui, en fin de parcours, ont passé 6 mois en fûts de whisky tourbé.

La mise en bouteille s’est effectuée sans filtration à froid.

La note dégustation de Nico

Au premier nez, pas de futilité ultra tourbée ou fumée, mais un rhum joliment fruité qui brille gaiement dans le verre. Le végétal entre en scène, et là la première surprise opère : on se croirait face à un Mezcal. Ce fumé caractéristique est très bien intégré au rhum. A la différence des notes très fumées provenant du fût qui parfois nuisent à l’équilibre, on sent que ce fumé est intimement lié au rhum, comme s’il avait été élaboré ainsi, d’où l’impression de parenté avec le spiritueux d’agave. On se dirige d’avantage vers le whisky lorsque des notes plus animales se présentent, puis on s’englue avec plaisir dans une résine bien collante.

Le repos laisse le fumé s’installer sans partage, et chaque nouveau contact avec le nez nous renvoie décidément du côté du Mexique et du Mezcal. Lorsque l’on réveille le rhum en le passant sur les bords du verre, on a accès à son cœur doucement fruité et épicé. Ce rhum relativement léger laisse le fût s’exprimer sans qu’il n’y ait d’affrontement, et le whisky a la politesse de ne pas tout écraser,  il compose plutôt sur cette partition délicate.

L’entrée en bouche est extrêmement douce, c’en est même assez surprenant. La sensation est très fluide et les arômes sont délicats, un peu floraux et fruités. C’est alors que l’on aperçoit la fumée qui commence à descendre de la montagne. Les végétaux alentours prennent progressivement des arômes fumés (coucou le Mezcal), puis le panache se fait de plus en plus imposant, on a l’impression que l’on va être complètement submergé, et puis finalement on s’y sent plutôt bien ! Le boisé se confond avec la fumée qui laisse peu de place au reste mais qui est tellement réjouissante. On passe du côté du barbecue pour retrouver nos herbes de Provence définitivement grillées et parfumées au jus de viande.

La finale est interminable, un peu miellée et surtout fumée bien entendu, beaucoup plus que tourbée au bout du compte.

« Encore une expérience réussie pour la Compagnie des Indes qui s’amuse et nous régale avec cette série, tout en progressant à chaque édition… »

En complément de notre note de dégustation voici ce qu’en pense en synthèse Florent Beuchet, le concepteur du rhum : au nez, délicieux arômes exotiques et fruités, qui laissent place à une touche épicée (poivre, curry) pour finir sur des notes subtilement fumées ; bouche onctueuse avec des arômes de noisettes et de pralin, un caractère végétal et charnu se précise en milieu de bouche ; finale délicatement torréfiée et fumée.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Compagnie des Indes Boulet de canon nº6 46°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :