Glendronach Cask Strength Batch 7 57,9°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

57.9

Âge

++

Packaging

Étui

Genre

Whisky

Particularité

Brut de fût

Profil

Bois, Céréales, Complexe, Épices fortes, Fruits, Rond, Solvant, Torréfaction

85.90  Bouteille :

En stock

9.04  Échantillon 5 cl :

En stock

Glendronach Cask Strength Batch 7 57,9° : Description et avis clients

Ce single malt vieilli en fûts de sherry Oloroso et Pedro Ximenez est la 7ème édition de la série Glendronach Cask Strength.

La mise en bouteille s’est effectuée sans réduction et sans filtration à froid.

Note de dégustation de Thomas

Le nez débute par le travail du bois. On a en effet quelques planches de cèdre (sans effet de sécheresse) commençant à être vernis. Des notes d’amandes qui rappellera à certains la colle Cléopâtre rejoignent les rangs avec de la crème aux œufs. On change alors de cap avec de la badiane, du poivre vert, et des fruits déshydratés (pommes, raisins).

L’aération apporte des clémentines, des oranges confites, des figues et des raisins au rhum. Peu à peu, on sort de son carcan initial avec du chocolat, du caramel et du tabac frais. Des pistaches, des noix, de la mûre, de la menthe ou encore du pain toasté ajoutent une couche aromatique. On est donc face à un sherry qui n’est pas dans l’exubérance mais qui apporte ses saveurs par touches.
La dilution renforce la présence du chocolat, des raisins au rhum, du noix et des figues. On profite donc pleinement à ce stade des marqueurs des fûts de sherry tout en conservant ses tendances maltées et caramélisées.

La bouche est moelleuse et assez ample, sans que l’alcool soit mordant. Le chocolat, le malt et le caramel mènent la danse lors de la première partie de bouche. On passe alors sur des figues, du tabac blond et une touche légèrement carnée. Pourtant, on connaît un revirement de situation en plein de milieu de bouche. Le caramel est plus palpable, une note sirupeuse s’accroît rapidement tandis que le malt, le bois, les pommes déshydratées et les épices (poivre, cannelle, muscade) sont maintenus.
La dilution permet l’arrivée des mûres et de la menthe. Pourtant, on garde du chocolat, du malt, du caramel, du sirop d’érable et une ambiance globalement sucrée.

La finale poursuit son chemin sur une note sucrée et caramélisée. Cela n’empêche aucunement de développer des saveurs boisées et épicées mais on gardera sur notre palais la dominante caramélisée et maltée.
La dilution ajoute à nouveau des saveurs de mûre et de menthe.

« Un whisky qui part d’une base caramélisée et maltée pour apporter un panel aromatique assez complet... »

Glendronach

De James Allardice à Brown-Forman

En 1826, Glendronach voit le jour dans le Speyside, sous la houlette de Glendronach Distillery Company. Cette dernière est un partenariat local dirigé par James Allardice.
Effectivement, celui-ci possède des terres et un site propice à la distillation. De plus, son neveu, chimiste, est en mesure de lui fournir les levures nécessaires. Enfin, avec la modernisation de l’agriculture et l’implantation du whisky, deux fermiers y voient une opportunité à saisir. Ils rejoignent l’aventure et ainsi naît la distillerie Glendronach.

Les premières années sont difficiles malgré la force de caractère du directeur.
En effet, en 1837, un incendie ravage la distillerie. Puis, James Allardice fait faillite (en 1842).

Heureusement, Walter Scott achète et reconstruit Glendronach. Elle passe alors par la famille Grant (de Glenfiddich) des années 1920 aux années 60, par Wm Teachers & Sons à partir de 1967 et par Allied à partir de 1976.

Le tournant a lieu dans les années 90. L’échec de la gamme mise en place entraîne la fermeture de Glendronach en 1996. Dans le même temps, ils ferment l’aire de maltage.
La distillerie ne rouvrira ses portes qu’en 2002.

Pour finir, Benriach Distilling Company prend possession de Glendronach en 2008 avant d’être rachetée en 2016 par le groupe Brown-Forman.

Une gamme régulière forte, marquée par le sherry

Glendronach est une marque solide. On retrouve donc logiquement de nombreuses déclinaisons.

En premier lieu, la gamme régulière. Elle est composée du Peated, du The Hielan 8 ans, de l’Original 12 ans, du Revival 15 ans, de l’Allardice 18 ans et du Parliament 21 ans.

En second lieu, on peut trouver des éditions limitées. On trouve parfois des finitions (série des Wood Finish), des lots bruts de fûts (la série des Glendronach Cask Strength) ou encore des Single Casks millésimés.

Enfin, des éditions prestigieuses voient également le jour comme la série des Glendronach Grandeur ou bien l’édition 1991 Kingsman.

Malgré ses gammes variées, Glendronach est une petite production (un peu plus d’un million de litres). Le sherry reste le symbole du style maison bien que la distillerie se soit récemment diversifiée.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Glendronach Cask Strength Batch 7 57,9°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :