Karukera Rhum Vieux Agricole 42°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

42

Âge

+

Packaging

Étui

Profil

Bois, Épices douces, Sec, Torréfaction

Genre

Rhum, Rhum pur jus de canne

42.90  Bouteille :

En stock

5.96  Échantillon 5 cl :

En stock

Karukera Vieux est un rhum agricole, donc pur jus de canne, qui a passé plus de 3 ans dans des fûts ayant auparavant contenu du cognac. Il constitue une très bonne introduction aux rhums vieux de la marque.

C’est à la famille Drouin, producteurs historiques de calvados, qu’est confié le vieillissement du Rhum Vieux Agricole de Karukera.

La note de dégustation de Laurent

Sa robe est dorée.

Au nez, les épices frappent par leur intensité : la noix de muscade, surtout, et le poivre. Les agrumes (orange et citron vert) parviennent tant bien que mal à se faire leur place tandis qu’une légère impression torréfiée est là, en arrière-plan.

En bouche, nous retrouvons les arômes perçus au nez, avec le poivre encore plus présent, surtout lors de la prise en bouche.

La finale est longue et intense, sur les épices, l’orange et une discrète vanille. Karukera Rhum Vieux Agricole reste un bon moment sur le palais et offre un bon équilibre.

Karukera

L’histoire du rhum Karukera est liée à celle des rhums Longueteau. Lorsqu’en 2005, François Longueteau reprend le domaine agricole du Marquisat de Sainte Marie et sa distillerie « Esperance », Grégoire Hayot (qui travaillait jusqu’alors chez Damoiseau), s’associe avec lui pour créer une entité destinée à mettre en valeur le rhum de la distillerie par le vieillissement. Karukera est le premier nom de la Guadeloupe, donné par les Indiens Caraïbe avant l’arrivée de Christophe Colomb.

Le Marquisat de Sainte Marie est un domaine indépendant qui cultive les cannes bleues et rouges. Fait rare dans le domaine du rhum aux Antilles, François Longueteau est propriétaire de ses machines agricoles, ce qui lui permet de faire la récolte de ses parcelles au meilleur moment, lorsqu’il estime que les cannes sont à pleine maturité.

La fermentation du vesou est artisanale (pas acidification du jus, pas de contrôle température, le plus spontanément possible) et s’étend sur 48 heures. Le rhum est distillé sur une colonne Savalle de 28 plateaux d’où il s’écoule à 70-80%. Ce rhum est livré brut de colonne à Karukera, où il est reposé et brassé. Ce mode de fonctionnement ressemble à celui de la distillerie du Simon en Martinique qui fournit les marques HSE et Clément.

Le vieillissement se fait principalement en ex-fûts de cognac avec un rhum réduit entre 52 et 62%.

Les premières mises en vieillissement ont eu lieu en 2006, et un chai digne de ce nom est bâti en 2007. Il comprend un espace de vieillissement, un atelier d’affinage des rhums blancs, un atelier d’embouteillage et une boutique commune avec les rhums Longueteau.

En attendant les premiers rhums vieux agricoles, Karukera a proposé un rhum blanc canne bleue, mais aussi des assemblages de rhums de pur jus et de rhums de mélasse provenant de la distillerie de Montebello.  La toute jeune marque a même affiné des vieux rhums agricoles de Martinique de La Favorite, des millésimes qu'elle a retravaillés en fûts de Sauternes et de Cognac. Forte de cette expérience de vieillissement, et juste avant de sortir ses premiers rhums vieux « maison » en 2011, elle a élaboré la fameuse cuvée Christophe Colomb à partir de rhums de Martinique.

Aujourd’hui, Karukera offre des rhums vieux de très grande qualité, comme ce millésime 2008, un rhum vieux agricole qui a beaucoup fait parler de lui. Mais elle se distingue aussi avec une démonstration de savoir-faire dans le domaine des rhums blancs, grâce aux éditions spéciales « L’intense ».

1 avis visiteur(s)

  1. Nicolas Bacquart

    Un très bon rhum aux senteurs de fruits rouge, je dirais même que l'on retrouve des notes de cerise en bouche.

Add a review

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :