Héritiers Madkaud

Héritiers Madkaud

A partir de 1884 l’industrie sucrière martiniquaise est en crise. Félicien Madkaud, formé aux techniques de la distillation, décide de racheter une sucrerie et de la reconvertir en distillerie de rhum agricole. Le rhum Madkaud fait ainsi son apparition en 1895… Lire plus

A partir de 1884 l’industrie sucrière martiniquaise est en crise. Félicien Madkaud, formé aux techniques de la distillation, décide de racheter une sucrerie et de la reconvertir en distillerie de rhum agricole. Le rhum Madkaud fait ainsi son apparition en 1895.

Si Félicien, cadet d’une famille de 9 enfants, est né en 1857 après l’abolition de l’esclavage, ses parents et certains de ses frères ont eux été esclaves. Félicien, qui épouse une femme issue d’une famille bordelaise de négociants en spiritueux, est donc à double titre le symbole d’un homme qui a réussi… Lire plus

A partir de 1884 l’industrie sucrière martiniquaise est en crise. Félicien Madkaud, formé aux techniques de la distillation, décide de racheter une sucrerie et de la reconvertir en distillerie de rhum agricole. Le rhum Madkaud fait ainsi son apparition en 1895.

Si Félicien, cadet d’une famille de 9 enfants, est né en 1857 après l’abolition de l’esclavage, ses parents et certains de ses frères ont eux été esclaves. Félicien, qui épouse une femme issue d’une famille bordelaise de négociants en spiritueux, est donc à double titre le symbole d’un homme qui a réussi.

Ce sont trois générations de la famille Madkaud qui vont se succéder à la tête de la distillerie jusqu’en 1965, date à laquelle la distillerie ferme, incapable à l’époque de faire face par la mécanisation à l’accroissement du coût de la main d’oeuvre locale.
En effet dans les années 60, la Martinique fait face à la mise en place de la sécurité sociale dont le financement par les charges patronales contraint les distilleries à améliorer l’outil de travail et à automatiser leur production, au moins pour partie, sous peine de disparaître.

Si la famille Madkaud se reconvertie dans l’import-export et le BTP, elle garde cependant un actif dans le rhum avec la marque “La Digue”. C’est ainsi que Stéphane Madkaud, 4 générations après son aïeul Félicien, reprend en 2006 l’affaire, alors en difficulté commerciale, en rebaptisant la marque “Héritier Madkaud” avec l’objectif de perpétuer la tradition familiale.
Lire moins

Filtrer Produits 2 résultats
Tri
Marque
Genre
Région
Âge
Millésime
Contenance
Pack
Profil
Particularité
Coups de cœur
Degré
Prix