Clairin Vaval récolte 2016 48,8°

Bouteille

Rupture définitive

6,25  Échantillon 5 cl

En stock

Un seul exemplaire autorisé par client

Clairin Vaval récolte 2016 48,8° : Description et avis clients

C’est Luca Gargano avec sa société Velier qui a mis sur le devant de la scène le clairin, cette eau-de-vie produite en Haïti à partir du pur jus de canne, tout comme le rhum agricole. Contrairement à ce dernier, le clairin a cependant comme particularité de fermenter avec les levures naturelles contenues dans le jus de canne et dans l’air ambiant.

La distillerie Arrawaks, qui produit ce clairin sélectionné par Luca Gargano, est dirigée par Fritz Vaval et se situe à Cavaillon (dans le sud d’Haïti). C’est sur un petit domaine de 20 ha qu’est cultivée la canne “Madame Meuze”. Le clairin est distillé dans un alambic en cuivre à colonne comptant 10 plateaux.

La note de dégustation de Nico

En bref : végétal – épices douces – iodé – complexe – animal

Au nez, voici un Clairin très équilibré, dans un style qui se rapproche d’un rhum agricole « classique ». La fraîcheur du végétal est compensée par une canne assez moelleuse, et les notes légèrement métalliques qui lui sont habituellement associées sont ici absentes. La canne tendre gonfle sous l’effet de la levure et se poudre d’épices végétales et parfumées.
L’aération amène plus de caractère, un côté sauvage, terreux et organique. Il ne manquait que ces notes pour arriver à un équilibre désormais parfait. Le poivre se fait plus insistant, on aperçoit aussi la sécheresse d’un cacao bien noir. La canne en fermentation est élégamment vêtue, la bagasse est encore humide et porte quelques touches d’olive noire qui apportent un côté salin. C’est un rhum précis, frais mais riche.

L’attaque en bouche est plutôt douce, la canne s’élève doucement avec les épices. L’équilibre est toujours de mise, même avec de fortes notes d’olive et d’épices végétales. Un petit côté métallique finit par faire son apparition, une sorte de cuivre un peu oxydé. En fond, des notes animales de viande fumée. Le rhum a encore gagné en caractère et développe un aspect encore plus organique.

La finale est longue, cuivrée et végétale, avec une pellicule d’oxydation saline et iodée.

« Chaque batch de Clairin est différent, et c’est ce qui fait aussi son charme. Dans le cas présent, on peut dire que l’année 2016 était excellente… »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Clairin Vaval récolte 2016 48,8°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :