Coloma 8 ans 40°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

40

Âge

++

Packaging

Étui

Profil

Bois, Épices douces, Rond, Torréfaction

Genre

Rhum, Rhum de tradition espagnole (Ron), Rhum traditionnel de mélasse

38.00  Bouteille :

En stock

5.61  Échantillon 5 cl :

En stock

Coloma 8 ans 40° : Description et avis clients

Coloma 8 ans est un rhum produit à partir de mélasses provenant de deux variétés de canne à sucre. Après une distillation en colonne, le rhum est vieilli pendant 8 ans dans des fûts de chêne américain.

Un rhum rond et rustique à la fois.

La note de dégustation de Laurent

Sa robe est d’un or chaud, orangé.

Au nez, nous sommes sur un profile « ron » classique, sur la douceur et des arômes de vanille et de caramel. Il a aussi de petits accents de chocolat au lait et d’eucalyptus (plus en retrait). L’alcool est étonnamment présent pour un rhum à 40°.

En bouche, l’attaque est assez douce. On retrouve le caramel et le chocolat au lait. Le sucre prend de plus en plus de place à mesure qu’on le garde en bouche.

La finale est plutôt longue, là encore sur le chocolat au lait et le caramel. L’impression sucrée demeure.

Coloma

Bien avant de devenir une marque de rhum, Coloma a été une hacienda productrice d’un café très réputé et située au cœur de la Colombie. La famille Constain, propriétaire de la marque, produit également une liqueur de café, elle aussi sous la marque Coloma.

Après une première tentative manquée en Équateur où la loi permettait plus facilement de produire du rhum, et après un assouplissement de la position colombienne sur les spiritueux, Alberto Constain Medina, le fils du fondateur de la marque Coloma, distille son rhum au sein de l’hacienda pour la première fois en 2005. Il n’est pas seul pour cela : il s’entoure en effet de deux “maestras roneras” colombiennes réputées, Sandra Reategui et Judith Ramirez.

1 avis visiteur(s)

  1. romain

    La fusion de Centenario et de Diplomatico.

    Couleur cuivrée magnifique avec des belles jambes.
    Un nez très sucrée avec quelques légéres notes boisées, de vanille, de caramel et de torréfaction.
    En Bouche, c'est un délice, on retrouve la douceur, le moelleux , le sucré du centenario et la complexité d'un Diplomatico vintage (2002) avec ces notes de torréfaction (café).

    Une belle finale longue et qui réchauffe progressivement son consommateur.

    Excellent Rapport qualité/ prix. Mon coup de coeur 2016 avec le Caroni 17 ans.

    Il ira parfaitement avec les desserts, en digestif , à l'apéro. C'est à boire pur car sinon c'est péché.

Add a review

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :