Compagnie des Indes Jamaïque Clarendon 11 ans 43°

Bouteille

Rupture définitive

7,89  Échantillon 5 cl

En stock

Compagnie des Indes Jamaïque Clarendon 11 ans 43° : Description et avis clients

Ce 11 ans d’âge provient de la distillerie Clarendon, plus connue sous le nom de Monymusk et rattachée à New Yarmouth, l’usine sucrière qui lui fournit la mélasse. Elle est située au Sud de la Jamaïque et produit à la fois des rhums lourds distillés en pot still après une longue fermentation (2 à 4 semaines), et des rhums légers distillés dans des colonnes (après une fermentation de 2 jours environ).

Il s’agit ici d’un millésime, issu de la production de l’année 2007. Chaque bouteille est numérotée.

Cette version réduite à 43° est plus accessible que la version brut de fût.

La note de dégustation de Nico

Le premier nez est ample et déjà très ouvert. La poire très mûre et la pomme légèrement oxydée flirtent avec le cuivre pour évoquer le calvados. On est cependant bien sur un rhum car on pressent quelque chose de touffu, d’épais et d’assez gras. On peut noter également un côté médicinal sucré, une sorte de camphre gourmand, ainsi qu’un concentré d’herbes et d’huiles essentielles. Ce nez est en fait plutôt actif, vivant, presque un peu croquant. Dans sa complexité, on croit entrevoir des fruits à coque discrets et un peu d’iode.

L’aération établit l’équilibre, le camphre laisse aussitôt place à un calvados à la crème d’amande, façon tarte normande. Les cerises amarena et leurs noyaux ajoutent de la gourmandise à un style fruité assez unique où les fruits ne sont pas passés mais plutôt rayonnants et oxydés.

L’entrée en bouche est ronde, avec une attaque de fruits rouges qui se fondent ensuite en fruits exotiques. On passe rapidement sur le calvados pour aborder une eau-de-vie de prunes ou de cerises, avec des notes gourmandes de noyau qui évoquent les chocolats à la liqueur. L’eau-de-vie de poire contient une petite amande fraîche et quelques gouttes de mélasse aux accents de réglisse et de camphre. Ce côté médicinal doux donne un caractère détendu au rhum, tout comme son amertume générale mais mesurée qui rappelle un apéritif italien.

La finale est cuivrée, avec un noyau de pruneau un peu amer et râpeux et une touche de noix.

 

« On découvre un style plutôt inexploré avec cet embouteillage, une aromatique puissante mais pas sauvage qui s’exprime par des fruits matures et élégants… »

La Compagnie Des Indes a choisi de sortir ce rhum en deux versions : l’une réduite à 43%, et l’autre embouteillée brut de fût à 55%. L’exercice est très intéressant car on perçoit clairement ce que ces deux choix peuvent apporter.

La version réduite offre un profil ample, gourmand et très fruité. Elle détaille des notes pâtissières et tous les arômes s’y trouvent arrondis.

La version brut de fût propose la même gamme d’arômes mais le profil reste plus serré et végétal.

Au final, la réduction a tendance à amener du gras et de la gourmandise, alors que l’embouteillage au degré naturel donne une impression de légèreté.

 

Voici en complément de notre propre note ce qu’en pense Florent Beuchet qui est à l’initiative de ce rhum.

« Ce rhum très expressif, typique des rhums Jamaïcains, laisse s’exprimer un nez très chargé sur des notes fruitées et florales : de la poire Williams, de la fleur de sureau, de la rose et la pêche de vigne. On retrouve en bouche cette poire si expressive au nez accompagnée de vanille comme un dessert sucré et chaud qui sort du four, sublimé d’un coulis de chocolat fraîchement fondu. »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Compagnie des Indes Jamaïque Clarendon 11 ans 43°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :