Habitation Velier Hampden 2011 7 ans LFCH 60,5°

Bouteille

Rupture définitive

Échantillon 5 cl

Rupture définitive

Habitation Velier Hampden 2011 7 ans LFCH 60,5° : Description et avis clients

LFCH est un terme qui désigne, selon la classification de la distillerie jamaïcaine Hampden, un taux d’ester , c’est à dire un taux de molécules aromatiques (donc tout ce qui n’est pas de l’eau ou de l’alcool). Un LFCH est un rhum très léger (pour un rhum jamaïcain de chez Hampden qui est capable de sortir des rhums à plus de 1000 gr/hlpa). Précisément, le taux de ce rhum est de 231,3 gr/hlpa. Encore une fois, ce terme « très léger » est à relativiser : les rhums agricoles des Antilles françaises sont autour d’un taux de 300 gr/hlpa.

Ce rhum distillé en pot still à double retort en cuivre et embouteillé par la fameuse entreprise italienne Velier a été distillé en 2011 chez Hampden, la distillerie jamaïcaine vieille de 2 siècles et demi, avant de vieillir sur place pendant 7 ans en fûts de bourbon (part des anges = 49% d’évaporation). C’est au degré naturel que le rhum est finalement embouteillé en 2018, à 60,5°.

La note de dégustation de Nico

Au nez, tout Hampden semble contenu dans un écrin élégant. Loin des gros rhums jamaïcains dévastateurs, celui-ci est plus raffiné. L’olive est finement salée et plutôt délicate dans cet Hampden bien élevé. Pourtant tout est bien là : le côté pâtissier des raisins secs, l’olive, le musc, et même le cuir. Seuls les fruits exotiques ne pas trop sauvages, pas de jacquier ni de durian ici, et c’est ça qui fait la différence. Un joli petit bois fin parvient ainsi à s’exprimer, ainsi qu’un léger côté poudré et cuivré qui donne à ce rhum des airs de Navy.

L’aération lui donne un air plus sérieux et profond. Le boisé est plus noir mais aussi plus rond, avec des teintes de cacao et de café, puis une touche de mélasse. Le boisé est simple mais semble très ancien, il a vu passer de la pâte d’amande, des pâtes de fruits moelleuses, des abricots et des mangues fraîches. L’ensemble est complexe et franchement plaisant, même les raisins secs sont distingués et présentés sur un bois ciré.

La bouche est puissante, avec un côté asséchant. Les papilles, impressionnées, se rétractent dans un premier temps. Mais le rhum s’y accroche et provoque la salivation. C’est grâce à cela qu’il va devenir très pâtissier et même très gras par la suite, délivrant alors avec gourmandise des raisins secs, des dattes, des amandes, des pruneaux ou des cerises amarena. La magie Hampden opère ensuite lorsque ce registre pâtissier rencontre celui de l’olive et des anchois pour recréer un style inimitable. Un boisé caramélisé et vanillé façon tabac arrive ensuite, surprenant mais bienvenu. On se réjouit du fait que la toute relative légèreté du rhum permette d’accueillir de telles notes. En effet, pour un rhum light, il est tout de même sacrément chargé, les fruits sont matures mais pas passés malgré tout, juste épicés et savoureux.

La finale est longue et pâtissière. Relevés par un petit cuivre, l’amande et le noyau sèchent sur la langue.

 

« Un Hampden moins sauvage qu’à l’accoutumée mais tout aussi concentré, ce qui permet d’avoir plus facilement accès à ses nuances… »

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Habitation Velier Hampden 2011 7 ans LFCH 60,5°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :

  • Le premier embouteillage officiel de la distillerie...
  • Un overproof officiel, pour sublimer vos cocktails...