Habitation Velier Mount Gay 2007 Last Ward 59°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

59

Âge

++

Millésime

2007

Packaging

Étui

Profil

Bois, Complexe, Épices douces, Fleurs, Fruits, Médicinal, Sec, Solvant, Torréfaction

Genre

Rhum, Rhum de tradition anglaise (Rum), Rhum traditionnel de mélasse

105.00  Bouteille :

En stock

10.40  Échantillon 5 cl :

En stock

Ce millésime embouteillé par la maison italienne Velier est un assemblage de rhums. Mount Gilboa les a distillés en 2007 en alambic Mac Millan (triple distillation). Ils ont ensuite vieilli pendant 10 ans dans 19 fûts ex-Bourbon. Plus de 65% du rhum s’est évaporé pendant cette période.

Franck Ward, qui a donné son nom à cette cuvée, fait partie de la famille qui possède la distillerie Mount Gay depuis plus d’un siècle.

La note de dégustation de Nico

En bref : délicat – amande – beurré – boisé – végétal – bouche puissante, fraîche et épicée

Le nez est assez typique des rhums de la maison, et de la Barbade en général. Délicat et complexe, il laisse une grande place à l’amande, très douce, sur la pâte d’amande ou même la frangipane bien beurrée et parfumée de fleur d’oranger et de vanille. Un petit air de solvant flotte dans l’air, signe d’une bonne concentration et d’un degré assez élevé.
Avec l’aération, le solvant se retire et dévoile un boisé très végétal et même un peu médicinal qui rappelle le bois de cèdre. L’alcool est assez puissant, mais lorsque l’on pose le nez avec précaution, on note des arômes délicats d’épices douces, de fruits exotiques fins, ainsi qu’un boisé légèrement caramélisé.

L’attaque en bouche est puissante et imposante. La force du rhum est surprenante et contraste avec la délicatesse du nez. Elle est fraîche et herbacée, comme une herbe fraîchement coupée à laquelle se mêleraient quelques aromates encore chargés de rosée. Une petite pointe métallique, puis c’est un versant animal qui se met en place, avec un cuir qui accroche le palais. Les épices sont fortes et torréfiées, les fruits à coque sont oxydés. La tempête se calme et le rhum commence à se fondre sur des saveurs douces et moelleuses de coco et de vanille.

La finale garde le souvenir d’un rhum au caractère bien trempé fait de bois et d’épices, puis se détend de nouveau et se fond en vanille et caramel au beurre salé.

“Le nez délicat et complexe de ce rhum finalement assez léger cache une puissance insoupçonnée en bouche…”

Habitation Velier

À l'heure de la montée en puissance du rhum, si l'on veut qu'il s'affirme comme spiritueux "sérieux" à l'image du whisky, il est temps de clarifier les choses et de définir ce qui fait un rhum de qualité.

Luca Gargano, à l'origine de la marque Habitation Velier, a proposé à cet effet une classification qui distingue les rhums selon leur procédé l'élaboration.
C'est la catégorie des Pure Single Rum qui est représentée par cette marque, soit des rhums provenant d'une seule distillerie et distillés de façon discontinue dans un alambic "Pot Still".

Pour Luca Gargano et un nombre grandissant d'amateurs de rhum, la transparence est une nécessité absolue : c'est pourquoi on retrouve sur l'étiquette l'alambic utilisé, la distillerie, la part des anges (% d'évaporation dû au vieillissement), les dates de distillation et d'embouteillage (y compris pour les rhums blancs), le taux de congénères aromatiques (éléments qui donnent le goût), etc.

Enfin les rhums de la marque se doivent d'être authentiques. Ils proviennent de matières premières locales, sont embouteillés "brut de fût" (sans réduction du degré d'alcool avec de l'eau) et sont le fruit de collaborations directes avec les distilleries, ce qui en font des produits uniques avec, par exemple, des demandes de fermentations spéciales.
Et chose rare, le vieillissement se fait entièrement sur place, donc sous les tropiques, ce paramètre ayant une incidence significative sur la concentration du produit final.

Pour parfaire la valorisation de ces produits artisanaux de qualité, aucune édulcoration, coloration ni filtration à froid n'ont été effectuées.

Mount Gay

L’histoire de la Barbade est profondément liée à celle de Mount Gay.

Sir John Gay Alleyne était un notable de Saint James qui avait de multiples talents, entre autres la politique et les affaires. Il dirigea la distillerie de son ami John Sober, la Mount Gilboa Plantation/Distilleries, à partir de 1747, et siégea durant de longues années au Parlement de la Barbade entre 1757 et 1779.
Adroit, il sut imposer un style managérial qui fit sa renommée, misant notamment sur le commerce du rhum qui était poussif dans l’île. À l’époque, seuls quelques colons en produisaient, mais la qualité restait médiocre. Ce breuvage appelé le « Kill-Devil » est considéré comme l’ancêtre du rhum moderne. La distillerie, fondée en 1703, n’avait pas encore le savoir-faire qui allait la propulser à l’échelle mondiale. C’est Sir John Gay Alleyne qui allait lui donner ses lettres de noblesse.

Le rhum fabriqué par la Mount Gilboa Plantation rencontra un vif succès, s’exportant tout aussi bien en Europe qu’en Amérique du Nord. Ce fut le début d’une ère fructueuse qui n’a jamais décliné avec le temps. Lorsque Sir John Gay Alleyne rendit l’âme en 1801, John Sober rebaptisa le nom de sa distillerie en Mount Gay, en hommage aux bons et loyaux services de son ami.

Sir John Gay Alleyne marqua son époque, de par sa philanthropie et ses prises de position avant-gardistes contre l’esclavage. Il est considéré aujourd’hui comme l’un des plus grands héros de la Barbade, et son nom est à jamais associé à une distillerie réputée.

Velier

Cette marque désormais mythique pour les amateurs de rhum est intimement liée à la personnalité de Luca Garagano, qui en 1983, acquit des parts de la société familiale éponyme créée en 1947, localisée dans le port de Gènes, et spécialisée dans l'importation et la commercialisation de vins et de spiritueux.

En effet, Luca Gargano sillonne le monde pour négocier et commercialiser de petits bijoux.
Parmi ses plus grandes réussites on peu noter :
- l'acquisition d'un stock de Saint James distillé en 1885 et embouteillé en 1952
- l’acquisition de la totalité des stocks de Caroni et son fameux goût de goudron qui ne laisse pas indifférent (nous on adore mais certains amateurs de rhum n'aiment pas du tout...), suite à la fermeture en 2002 de la distillerie décidée par le gouvernement du petit état insulaire de Trinidad & Tobago, au profit de Angostura.
- le coup de projecteur mis sur les Clairins, ces merveilleux rhums blancs de Haïti faits avec du jus de canne la plupart du temps de façon très artisanale et produits dans les innombrables petites distilleries du pays (plus de 500 !).

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Habitation Velier Mount Gay 2007 Last Ward 59°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :