HSE Finition Single Malt Rozelieures 2013 44°

Format

,

Contenance

50 cl

Degré

44

Âge

++

Millésime

2013

Packaging

Étui

Genre

Rhum, Rhum pur jus de canne

Profil

Bois, Céréales, Complexe, Épices douces, Fruits, Végétal

Nos coups de cœur

Nos coups de cœur

67,90  Bouteille :

En stock

9,69  Échantillon 5 cl :

En stock

HSE Finition Single Malt Rozelieures 2013 44° : Description et avis clients

HSE Finition Single Malt Rozelieures 2013 fait partie de la désormais célèbre série des finitions du monde. Avec cette collection, la maison HSE nous fait découvrir des rhums agricoles agrémentés d’une touche d’un autre spiritueux.

Pour cette édition, c’est la distillerie de whisky français Rozelieures qui a été choisie. Des fûts de single malt des gammes « subtil » et « fumé » ont été sélectionnés pour complémenter le profil de ce très vieux rhum de Martinique.
Le rhum a été distillé en novembre 2013, et a passé 6 ans en fûts de chêne. Il a ensuite bénéficié d’une finition d’au moins 8 mois, pour être embouteillé en février 2020, Cette édition est limitée à 4100 bouteilles.

La note de dégustation de Nico

Le nez est immédiatement enrobé et enivré par le boisé unique de la maison, avec un petit plus qui ravira les amateurs de vieux chêne. C’est un rhum harmonieux et complexe, avec des fruits à coque fondus dans un voile de solvant, tirant alors sur la banane, le melon, ainsi qu’une tendreté toute maltée.

L’aération dévoile encore plus de concentration, le bois est ouvert, vivant, généreux. On ne tombe surtout pas dans l’écueil d’un chêne trop sérieux ou monolithique, on est plutôt invité à une fête foisonnante. Les fruits à coque sont enrobés d’un caramel dans lequel on n’a pas oublié le beurre aux cristaux de sel, ces derniers alimentant la gourmandise de canne mature et fruitée.

L’entrée en bouche nous permet de voir ce fameux chêne de très près, avec un toucher assez sensuel et vivant. La fibre du bois est émaillée d’épices et d’éclats de cacao. S’en suit une éclaircie à la fois maltée et vanillée, qui arrondit toute la fraîcheur du jus de canne. Le whisky est bien présent en milieu de bouche, et retourne s’enfouir dans un boisé gras et granuleux.

La finale est très gourmande mais élégante. Elle nous offre quelques fruits rouges et noirs un peu tanniques.

« Une très belle réussite que cette finition en fût de whisky. Le boisé HSE est ici plus gourmand que jamais… »

En complément, voici les notes de dégustation du maître de chai : son nez s’ouvre sur des notes subtiles de cacao fumé mâtinées d’agrume. La bouche croquante, dévoile des arômes céréaliers qui évoluent sur les fruits cuits et les épices douces. Elle s’achève sur des notes fruitées saupoudrées d’épices douces.

Habitation Saint-Etienne (HSE)

L’histoire du Rhum HSE

L’aventure du Rhum HSE commence au Gros Morne, en Martinique. Au début du XIXème siècle a été édifiée le Domaine de La Maugée, qui sera rebaptisé Habitation Saint Étienne en 1863. C’est Amédée Aubéry qui rachète l’habitation sucrière en 1882 pour la transformer en distillerie de rhum agricole. À l’époque, celle-ci fonctionne avec deux tiers de sa propre canne à sucre, et un tiers qui provient de petits planteurs environnants.

En 1927, elle passe aux mains de la famille Simmonet et se développe jusqu’à devenir l’une des plus importantes de Martinique au milieu du XXème siècle. Le rhum Habitation Saint Étienne est leader sur le marché de l’île, et il fonctionne aussi très bien en métropole par l’intermédiaire du négociant Pitterson.

La distillerie est rachetée en 1984 par la famille Dormoy, avant sa fermeture en 1988. La production est alors transférée à la distillerie La Favorite qui appartient au même propriétaire. Ce sont Yves et José Hayot qui l’acquièrent à leur tour en 1994, déplaçant la colonne de distillation au Simon, où elle réside encore aujourd’hui.

C’est en 2008 que le rhum Habitation Saint Étienne arbore sa nouvelle identité Rhum HSE.

La production du Rhum HSE

La canne à sucre est récoltée entre les mois de février et juin. Elle arrive le plus rapidement possible à la distillerie, souvent moins d’une heure, afin de conserver un jus extrêmement frais. Elle est pressée plusieurs fois, puis son jus est analysé pour en adapter la fermentation. Cette dernière s’étend sur environ 24 à 36 heures, dans des cuves en inox d’une capacité de 20.000 Litres. Il en résulte un vesou qui titre environ à 5 % d’alcool.

Ce jus de canne fermenté est distillé en colonne créole, et s’écoule en moyenne à 73 %. Le rhum blanc récolté est ainsi conforme au cahier des charges de l’AOC Martinique. 1,5 millions de rhum sont produits en général chaque année.

Le rhum est ensuite dirigé vers l’habitation historique, au Gros Morne. La réduction s’effectue comme toujours, à l’aide de l’eau de la rivière Lézarde qui traverse l’habitation.

Le chai des Rhums HSE est en constant développement et abrite près de 6000 fûts. Cette montée en puissance est saisissante : alors que 2000 Litres étaient mis en vieillissement chaque année au début des années 2000, leur nombre est de 160.000 Litres aujourd’hui.

La première partie du vieillissement se fait invariablement en fût de chêne américain neuf. Cela permet au Rhum HSE de conserver un profil constant et maîtrisé lors de ses 4 à 6 premières années. Au delà de ce délai, il passe la plupart du temps en fût de chêne français neuf, simplement « assaisonné » par quelques passages de Rhum HSE.

La gamme des Rhums HSE

Les Rhums HSE proposent une variété complète de références, allant du rhum blanc au très vieux rhum. La marque se distingue par une envie d’innover et de briser les codes. Ainsi, elle a été parmi les premières à instaurer la notion de rhum blanc de dégustation. La cuvée 2000, qui avait été reposée 2 ans en cuve, a été un premier franc succès. D’autres millésimes ont alors suivi, avec des évolutions très intéressantes.

HSE est également célèbre grâce à sa fameuse série des finitions du monde. La distillerie nous propose ainsi de très vieux rhums qui bénéficient d’une finition en fûts « exotiques » ayant contenu d’autres alcools. Les finitions en fût de whisky, de vin, ou de sherry ont toutes été de grands succès.

On peut également trouver quelques millésimes exceptionnels, comme le 1998 (grande année en Martinique) ou le 1960, devenus véritables pièces de collection.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “HSE Finition Single Malt Rozelieures 2013 44°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :