Kill Devil Jamaica Worthy Park 2006 10 ans 46°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

46

Âge

++

Millésime

2006

Packaging

Étui

Genre

Rhum, Rhum de tradition anglaise (Rum), Rhum traditionnel de mélasse

Profil

Bois, Céréales, Épices douces, Fruits, Végétal

79.90  Bouteille :

En stock

8.61  Échantillon 5 cl :

En stock

Située dans la vallée de Lluidas en Jamaïque, de domaine de Worthy Park a vu le jour en 1720. Outre la canne à sucre, on y a cultivé des agrumes et élevé des bovins et de la volaille. Aujourd’hui 40% des 4000 hectares de terre produisent de la canne à sucre. Pas moins de 20 variétés y sont cultivées. Le domaine possède une usine de sucre d’où sort plus de 8000 tonnes de mélasse par an. La distillerie a cessé son activité en 1962 suite à une surproduction de rhum jamaïcain pour ouvrir de nouveau en 2005. Outre sa propre marque Rum Bar, elle approvisionne également des embouteilleurs indépendants telle que Velier, Compagnie des Indes, L’Esprit, Rum Nation, Mezan, ou encore Hunter Laing (sous sa marque de rhum Kill Devil).

Ce Kill Devil Jamaica Worthy Park a été distillé en juin 2006 – donc la seconde année seulement après la réouverture de la distillerie – avant de vieillir 10 ans dans un fût unique, d’être réduit à 46° et d’être embouteillé sans filtration à froid et sans ajout d’aucune sorte.

La note de dégustation de Nico

Au nez, les amateurs de Worthy Park trouveront immédiatement ce qu’ils sont venus chercher : de la banane mûre, séchée, confite, briochée, gourmande à souhait. Caressée par une feuille de tabac bien grasse et par d’autres feuilles de thé noir, elle sèche encore un peu plus et rejoint un boisé imbibé de vanille noire. Avec le temps, les notes les plus lourdes font surface (saumure d’olive, cuir) et engloutissent la banane. La levure et le bois moelleux nous glissent quelques notes végétales, toujours dans une séduction appuyée.

En bouche, on pourrait être face à whisky fruité aux accents de céréales moelleuses. Après un toucher un peu cuivré et quelques notes gourmandes de résine et de noyaux, le rhum amorce une chauffe boisée qui développe un fruité caractéristique des eaux-de-vie de malt. La banane fait partie des suspects habituels, mais on trouve aussi de la poire williams et du coing. L’amande douce signe la gourmandise bien connue de la distillerie, elle est rapidement confortée par le thé noir et un aspect brioché.

La finale laisse entrevoir des notes puissantes de fermentation, puisées profondément dans la mélasse.

« Un Worthy Park bien douillet, moelleux, qui flirte avec les eaux-de-vie de céréales maltées… »

Kill Devil

Kill Devil est une marque du blender et embouteilleur écossais Hunter Laing, grand spécialiste du whisky écossais basé à Glasgow.
Cette entreprise familiale exporte ses marques dans plus de 60 pays dont la France où elle travaille depuis 2015 avec l'importateur Diva.

Les fûts de rhum Kill Devil sont importés en Écosse. C'est là que le rhum vieillit et qu'il est mis en bouteille.
Cette entreprise familiale est puriste : elle n'ajoute aucun additif d'aucune sorte aux rhums qu'elle embouteille. Il n'y a aucune filtration non plus.

Worthy Park

Worthy Park est la plus ancienne distillerie de la Jamaïque.

Le terrain où elle fut bâtie appartenait au Lieutenant Francis Price, un militaire qui avait su si bien servir Cromwell que ce dernier lui en fit don. La distillerie commença à produire du rhum à partir de 1741, à raison de 3 000 gallons enregistrés cette année-là. Entre 1879 et 1899, Worthy Park écoula plus de rhum que de sucre, dont la Jamaïque était le premier fournisseur au monde.

La distillerie ferma dans les années 1950, suite à une entente avec la Spirits Pool Association, afin de décélérer la surproduction de rhum jamaïcain.
Elle a rouvert en 2005, concevant pour son propre compte divers produits comme le Rum-Bar, le Worthy Gold, le Rum-Bar Rum Cream et le Rum-Bar Vodka qui obtiennent désormais un grand succès.
L’usine s’est considérablement modernisée et s'est notamment équipée de l’un des rares alambics automatisés au monde pouvant produire jusqu’à 4 000 litres de rhum par jour et disposant d’un système de surveillance du processus de distillation.

Depuis 1670, trois propriétaires se sont succédés dans l’exploitation du domaine, dont la famille Clarke qui l’acquit en 1918 et reste, à ce jour, la dépositaire du secret de fabrication des spiritueux qui y sont produits.

Désormais prospère, Worthy Park exporte en gros du rhum léger, medium ou lourd, par le biais de containers pouvant renfermer jusqu’à 25 000 litres.
Appartenant à l’identité historique et culturelle de la Jamaïque, Worthy Park est devenu un lieu de passage populaire pour les touristes venus du monde entier.

Avis

There are no reviews yet.

Be the first to review “Kill Devil Jamaica Worthy Park 2006 10 ans 46°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :