Montebello Rhum Vieux 10 ans Cuvée Jack 2008 42°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

42

Âge

++

Packaging

Étui

Genre

Rhum, Rhum pur jus de canne, Rhum blanc

Millésime

2008

Profil

Épices douces, Épices fortes, Fruits, Médicinal, Pâtissier, Végétal

123.00  Bouteille :

En stock

11.69  Échantillon 5 cl :

En stock

Montebello Rhum Vieux 10 ans Cuvée Jack 2008 42° : Description et avis clients

Cette cuvée Jack de Montebello a vieilli 10 ans entre le 1er août 2008, date de la mise en fûts, et le 12 novembre 2018.

Les fûts utilisés ont contenu auparavant du cognac pour une part, du Jack Daniel’s pour l’autre. L’ensemble a été ensuite affiné de façon légère (2 semaines) dans d’anciens fûts de vin blanc.

Il s’agit d’une édition limitée à 1584 bouteilles, dont 172 pour l’hexagone.

La note de dégustation de Nico

Au nez, on trouve un rhum gourmand et concentré, avec une compotée de fruits exotiques bien mûrs. D’un autre côté, on peut aussi déceler des arômes plus légers de vanille et de fraise, qui s’envolent comme dans une tisane fleurie. Un petit air à la fois pâtissier et médicinal marque le sceau de la distillerie.

L’aération et le repos laissent s’étaler le caramel des fruits compotés. Les sucs se sont réduits sur les bords de la marmite en cuivre, ils transpirent d’exotisme et d’arômes lourds. Mais le rhum reste malgré tout alerte, frais et rondement végétal, il tient à garder une dynamique assez jeune.

L’attaque en bouche est douce et progressive. On entame par une sensation suave, qui va ensuite gagner une petite acidité et monter en puissance et en ampleur. Tout cela se passe paisiblement, ce qui donne au rhum un côté réjouissant et séducteur. Les arômes se succèdent comme au nez, avec de la banane bien mûre, de la résine, un voile épais de vanille. Une bonne chauffe épicée marque la fin du mouvement.

La finale revient à une canne très exotique, enrichie et collante de sucs de fruits, avec une touche de cuir.

« Un rhum très séduisant de par sa façon de réchauffer le cœur, tout simplement… »

 

 

Montebello

C'est en 1930 que la distillerie, qui s'appelle d'abord la distillerie Carrère, voit le jour.

Après une progression initiale rapide, l'activité décline peu à peu à partir de la seconde guerre mondiale et jusqu'en 1968, date à laquelle elle manque de disparaître complètement. C'est cette année là que Jean Marsolle et son fils Alain, issus d'une famille implantée en Guadeloupe depuis plusieurs générations, rachètent la distillerie.

La distillerie est modernisée et la production est relancée.
En 1975, elle change de nom pour s'appeler Montebello. Elle devient alors la 3ème de Guadeloupe en terme de volume.

Depuis janvier 2012 c'est Grégory Marsolle, le fils d'Alain, qui a repris les rênes de la distillerie familiale. La distillerie a de nouveau été modernisée et réutilise désormais l'intégralité de ses déchets (la bagasse issue des cannes pressées sert de combustible).

Montebello a comme spécificité de placer les fûts de chêne dans des containers en métal pour accélérer le vieillissement, là où d'autres distilleries cherchent au contraire à diminuer la part des anges...

1 avis visiteur(s)

  1. Stamdan

    Très bon rhum,assez puissant pour un 42°,perso,je le laisse prendre un peu de température dans le verre

Add a review

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :