Wray and Nephew Overproof 63°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

63

Âge

non vieilli

Packaging

Sans

Profil

Fruits, Médicinal, Sec, Solvant, Végétal

Genre

Rhum, Rhum blanc, Rhum de tradition anglaise (Rum), Rhum traditionnel de mélasse

33.90  Bouteille :

En stock

5.32  Échantillon 5 cl :

En stock

Wray and Nephew Overproof 63° est un rhum blanc très populaire en Jamaïque.
Il se déguste sec, et fait d’excellents cocktails tels que le Mai Tai ou le Daiquiri.

La note de dégustation de Nico

En bref : puissant – solvant – sucre de canne – fruits exotiques mûrs – amande – noyau

Le nez nous envoie directement en Jamaïque, mais l’île est pour l’heure assez tranquille, encore fraîche et matinale. Le sucre de canne s’échappe en un souffle assez puissant. Malgré un penchant un peu végétal, on retiendra surtout les notes de solvant un peu métalliques et typiquement jamaïcaines.
L’aération exhale encore plus de solvant, puis le rhum ainsi débarrassé de cette fougue commence à nous faire de l’œil à coup d’eaux-de-vie de fruits. Le soleil s’est levé sur la Jamaïque, tout y est plus rond et plus fruité. Les fruits exotiques mûrs sont tout de même contenus, l’amande est gourmande et s’accompagne de touches médicinales plutôt engageantes. Avec le temps (et quelques précautions), le rhum devient même franchement rond et brioché.

L’attaque en bouche est beaucoup plus ronde que ce à quoi l’on s’attendait. Le rhum est chargé et enveloppe le palais, sans réelle complexité cependant. La chauffe monte puis se maintient un long moment, on comprend alors tout son intérêt en cocktails. Il s’évapore légèrement ensuite, avec de légers arômes de noyau de fruits (prune, cerise) et d’amande.

La finale se fait sur le sucre de canne et même le jus de canne, ce qui est assez intéressant et inattendu. En toute fin, on débusque un petit zeste de citron amer et cuivré.

“Un incontournable de la mixologie, on comprend aisément pourquoi lorsqu’on le déguste pur…”

Wray and Nephew

À l'origine de la marque : une taverne établie à Kingston en Jamaïque dès 1825. En 1877, "The Shakespeare Tavern" est le pub de l'époque.

C'est le neveu du fondateur, James Ward, qui développe l'entreprise et la rend prospère. Ses rhums obtiennent à l'époque de très nombreuses récompenses. Par exemple ses rhums de 10, 15 et 25 ans obtiennent chacune une médaille d'or lors de l'exposition internationale de Londres en 1862.

Il faut signaler que J. Wray & Nephew Ltd. rachète au début du XXème siècle Appleton Estate, le plus connu des domaines de canne à sucre de la Jamaïque.

En 2012, c'est Campari qui rachète Wray & Nephew, société forte de nombreuses marques de rhums : Wray & Nephew bien sûre, mais aussi Captain Morgan, Coruba, Appleton, Koko Kanu, Superior Rum Dark Sainsbury...

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Wray and Nephew Overproof 63°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :