Habitation Velier Forsyths WP 151 Proof 2nde édition 75,5°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

75.5

Âge

non vieilli

Millésime

2017

Packaging

Sans

Profil

Animal, Fleurs, Frais, Fruits, Iode, Solvant, Végétal

Genre

Rhum, Rhum blanc, Rhum de tradition anglaise (Rum), Rhum traditionnel de mélasse

Nos coups de cœur

Nos coups de cœur

65,90  55,90  Bouteille :

En stock

7,61  6,89  Échantillon 5 cl :

En stock

Habitation Velier Forsyths WP 151 Proof 2nde édition 75,5° : Description et avis clients

Habitation Velier Forsyths WP 151 Proof 2nde édition a été distillé en 2017 dans l’alambic “pot still à double retort” construit par Forsyths. Celui-ci a été installé en 2005 dans la distillerie Worthy Park, d’où la dénomination donnée par Luca Gargano de « Pure single Rum » (un seul alambic pot still).

Ce rhum est original pour deux grandes raisons. Tout d’abord il titre 75,5° ce qui est inhabituel pour un rhum. C’est toutefois à ce degré là que les rhums jamaïcains étaient traditionnellement embouteillés…

Ce qui fait l’originalité de ce rhum, c’est d’autre part la fermentation extrêmement longue à laquelle il a été soumis : 3 mois ! Alors que la durée de fermentation d’un rhum agricole de Martinique par exemple n’est que de 2-3 jours…
C’est grâce à cela que le taux en éléments non alcool de ce rhum, c’est à dire ce qui apporte les arômes, est très élevé : 597,3 gr/hlpa (la version 1 faisait déjà 502 gr/hlpa).

Cette version à 75,5° peut se boire sec (pour amateurs avertis). On peut aussi ajouter un peu d’eau de source soi-même avec la dose que l’on souhaite, ou enfin s’en servir comme base de cocktail Tiki.

La note de la version précédente se trouve ici.

La note de dégustation de Nico

Résumé : solvant – fruits exotiques – frangipane – puissant et gourmand à la fois

Wow ! Le nez est très puissant mais rond à la fois et s’empare de vos sens avec une présence très forte. Pour peu que l’on prenne tout de même quelques précautions (l’alcool brûle lorsque l’on s’y frotte de trop près et bloque les arômes), ce nez est même une véritable caresse, avec un profil 100% Jamaïcain fait de fruits exotiques en pagaille et d’odeurs de papier neuf.
Lorsque l’on ballade un peu le rhum dans le verre pour l’aérer, le métal et le solvant sont les premiers à accrocher les narines, ce qui confirme une nouvelle fois son origine. Le profil s’allège légèrement avec des fleurs blanches. Les fruits moelleux entrent en scène pour amortir toute cette puissance, on est alors happé par l’épaisseur du rhum. Après une petite pointe d’olive, la banane préfigure le profil que l’on retrouvera sur les expressions vieillies de ce rhum. Justement, avec une bonne aération, on croirait presque à un rhum vieux complexe aux arômes de frangipane et de noyau.

En bouche, le palais est envahi, submergé, le rhum explose de façon hyper gourmande sur le palais. C’est un rhum à siroter à petites gouttes, on peut alors pleinement apprécier la concentration de fruits qui s’y trouve. Il est donc très exotique mais aussi animal et mordant, salé, iodé. On peut également noter un côté végétal, une sorte de bois vert, comme le coeur blanc d’une tige de canne.

La finale est très longue et savoureuse, gourmande, avec de l’amande, du citron et de la banane.

« Une brute initialement réservée aux cocktails, mais aussi une expression très pure d’un rhum blanc jamaïcain tout juste sorti de l’alambic… »

Habitation Velier

À l'heure de la montée en puissance du rhum, si l'on veut qu'il s'affirme comme spiritueux "sérieux" à l'image du whisky, il est temps de clarifier les choses et de définir ce qui fait un rhum de qualité.

Luca Gargano, à l'origine de la marque Habitation Velier, a proposé à cet effet une classification qui distingue les rhums selon leur procédé l'élaboration.
C'est la catégorie des Pure Single Rum qui est représentée par cette marque, soit des rhums provenant d'une seule distillerie et distillés de façon discontinue dans un alambic "Pot Still".

Pour Luca Gargano et un nombre grandissant d'amateurs de rhum, la transparence est une nécessité absolue : c'est pourquoi on retrouve sur l'étiquette l'alambic utilisé, la distillerie, la part des anges (% d'évaporation dû au vieillissement), les dates de distillation et d'embouteillage (y compris pour les rhums blancs), le taux de congénères aromatiques (éléments qui donnent le goût), etc.

Enfin les rhums de la marque se doivent d'être authentiques. Ils proviennent de matières premières locales, sont embouteillés "brut de fût" (sans réduction du degré d'alcool avec de l'eau) et sont le fruit de collaborations directes avec les distilleries, ce qui en font des produits uniques avec, par exemple, des demandes de fermentations spéciales.
Et chose rare, le vieillissement se fait entièrement sur place, donc sous les tropiques, ce paramètre ayant une incidence significative sur la concentration du produit final.

Pour parfaire la valorisation de ces produits artisanaux de qualité, aucune édulcoration, coloration ni filtration à froid n'ont été effectuées.

Velier

L’histoire de Velier

Velier est un société italienne, plus précisément génoise, ville dont elle a hérité son talent de grand marchand. C’est un certain Casimir Chaix qui la crée en 1947, puis la développe jusqu’en 1953, année où elle commence à s’affirmer comme importateur de vins, spiritueux et produits d’épicerie fine.

Elle confirme et prospère ainsi jusqu’en 1983, date où le jeune Luca Gargano (27 ans) y fait son entrée.

Cet homme d’affaires, photographe, grand voyageur et amoureux de rhum, a commencé sa carrière en tant que « brand ambassador » pour les rhums Saint-James dans les années 1970. C’est à cette époque qu’il effectue son premier voyage aux Antilles, et tombe amoureux du rhum, et plus largement de la culture caribéenne. Notons que c’est également lors de ses premiers voyages qu’il découvre une réserve de Rhum Saint James 1885, embouteillé en 1952. Il décidera alors de mettre en lieu sûr une partie de ce qui deviendra un des joyaux du monde du rhum.

En 1983, alors qu’il est directeur marketing de Spirit Spa, le plus gros importateur italien de spiritueux, il devient actionnaire majoritaire de Velier. Dès 1985, il décide de mettre en valeur des produits de qualité avant tout, et commence ainsi à s’adresser à des restaurants et bars à vins haut de gamme. Velier commence alors à distribuer le champagne Billecart-Salmon, encore peu connu à cette époque.

Velier est la première société italienne à importer les « vins du nouveau monde » (Chili, Californie, Nouvelle-Zélande…) en 1988. Cette recherche de la qualité à travers le monde se poursuit avec l’introduction de cachaças, mezcals et piscos sur le marché italien dès 1991.

Transmettre la passion du rhum

Lors de la création de la marque El Dorado en 1992, elle en devient le premier distributeur en Europe. C’est également à cette époque que Luca Gargano achète ses premiers fûts de rhums des Caraïbes, ainsi que de single malts écossais, pour proposer ses premiers embouteillages indépendants en 1995.

Velier conserve un goût pour les produits fins et exclusifs, et devient en 1999 l’ unique importateur de cigares cubains en Italie.

La passion que développe Luca Gargano pour l’authenticité s’exprime en 2001, lorsqu’il rédige le manifeste Triple A (Agriculteur, Artisan, Artiste), en faveur des vins nature. Puis, en 2002, vient le premier embouteillage de rhum brut de fût, un Damoiseau 1980, prémices d’un bouleversement du monde du rhum.

Autre grande date pour les amoureux de rhum, 2003 et la rencontre de Mr Gargano avec Yesu Persaud, directeur de DDL au Guyana. De leur amitié naîtra une série d’embouteillages de Demerara bruts de fûts qui resteront dans les annales. C’est aussi lors de ces sélections que Luca découvre la différence entre le vieillissement tropical et continental, qu’il n’aura de cesse de souligner par la suite.

Velier aura décidément marqué son temps en ce début de XXIème siècle, puisqu’elle commercialise en 2005 le premier Caroni « original » en brut de fût. C’est le début d’une longue série d’embouteillages extrêmement convoités, car voués à une fin inéluctable, la distillerie de Trinidad ayant fermé ses portes en 2002.

Un premier rêve se concrétise pour Luca Gargano

En 2008, Luca Gargano et Vittorio Capovilla, en collaboration avec Bielle, installent leurs alambics sur l’île de Marie-Galante pour créer la marque Rhum Rhum. Ces rhums agricoles donneront par la suite naissance à la série des Libération. Dans cette même approche puriste des rhums de pur jus de canne, Velier met en bouteille les clairins d’Haïti en 2012. Ces eaux-de-vie traditionnelles de canne, alors totalement inconnues, sont dotées d’un caractère unique et offrent aux amateurs une nouvelle vision de la catégorie.

2015 voit la fin du partenariat entre Velier et DDL, suite au départ à la retraite de Yesu Persaud. Mais c’est aussi à ce moment que naît la gamme Habitation Velier, mettant en valeur les techniques traditionnelles de distillation. Ce projet, à valeur en partie pédagogique, porte également une idée de classification du rhum, avec une volonté de hisser ce spiritueux au rang des plus grands, à l’image du Scotch Whisky.

L’un des partenaires de Luca Gargano dans ce projet de valorisation du rhum est Mr Richard Seale, patron de la distillerie Foursquare de la Barbade, avec qui il démarre une série d’embouteillages en 2016. Velier fête ensuite son 70ème anniversaire en 2017, et offre une série de rhums de whiskies qui feront date.

La nouvelle ère de La Maison & Velier

En 2017, Velier s’associe avec La Maison du Whisky, dans une joint venture appelée La Maison & Velier. Ce projet a notamment pour ambition de commercialiser aux États-Unis les produits importés par Velier. C’est chose faite en 2018, lorsque les premiers clairins arrivent sur les étagères américaines.

2018 sera une année riche pour la maison italienne, avec la sortie de son premier grogue du Cap-Vert, la création de la série de mezcals « Palenqueros » et le rachat du stock de la distillerie Hampden qui présente ses premiers embouteillages officiels lors du « Tasting of the century » à Londres.

Cette même année, Luca Gargano et Velier nous proposent de continuer notre exploration du rhum, en proposant des styles anciens provenant des distilleries de Long Pond et de Clarendon en Jamaïque.

En 2019 a eu lieu la « Caroni Ceremony », où des amateurs de Caroni se sont réunis à Cognac pour déguster les derniers fûts de Caroni fraîchement rapatriés en Europe. En effet, si Luca Gargano est un fervent défenseur du vieillissement sous climat tropical, il a dû se rendre à l’évidence qu’une maturation de plus de 20 ans y était compliquée. Il a donc décidé de cesser ce vieillissement en plaçant les rhums en dame-jeanne et en cuve inox, pour les futurs et ultimes embouteillages de Caroni.

2020 apportera aussi son lot de grandes premières, puisque Velier embouteille pour la première fois des rhums Neisson, Appleton et River Antoine sous sa bannière. C’est aussi en cette année pourtant compliquée que les premières gouttes de rhum Providence sortent de l’alambic de la toute nouvelle distillerie de Gargano et Capovilla, installée en Haïti.

3 avis

  1. Marie Helene J.

    cadeau pas encore consommé

  2. Aldebert Christopher

    Un vrai Rhum de bonhomme , canne à sucre fruits et terre , à goûter absolument .

  3. SR

    Pour les amateurs de fortes sensations

Be the first to review “Habitation Velier Forsyths WP 151 Proof 2nde édition 75,5°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :