Compass Box

Compass Box

Compass Box : le whisky selon John Glaser

Compass box est une société indépendante née en 2000 sous l’impulsion d’un homme, John Glaser. Véritable trublion, cet américain a pourtant commencé par travailler pendant 6 ans pour Diageo et fut directeur marketing pour Johnnie Walker… Lire plus

Compass Box : le whisky selon John Glaser

Compass box est une société indépendante née en 2000 sous l’impulsion d’un homme, John Glaser. Véritable trublion, cet américain a pourtant commencé par travailler pendant 6 ans pour Diageo et fut directeur marketing pour Johnnie Walker.  Il fit alors un constat simple : le monde du whisky est trop homogène et il est nécessaire d’avoir une approche nouvelle.
Contrairement aux embouteilleurs indépendants classiques, Compass Box reprend un des fondamentaux de l’Histoire du whisky, l’assemblage : des blended malts, des blended grains et des blends… Lire plus

Compass Box : le whisky selon John Glaser

Compass box est une société indépendante née en 2000 sous l’impulsion d’un homme, John Glaser. Véritable trublion, cet américain a pourtant commencé par travailler pendant 6 ans pour Diageo et fut directeur marketing pour Johnnie Walker.  Il fit alors un constat simple : le monde du whisky est trop homogène et il est nécessaire d’avoir une approche nouvelle.
Contrairement aux embouteilleurs indépendants classiques, Compass Box reprend un des fondamentaux de l’Histoire du whisky, l’assemblage : des blended malts, des blended grains et des blends. En effet, à l’instar des grandes compagnies issues du XIXème siècle, John Glaser désire sélectionner des fûts (écossais) afin de les conjuguer avec le plus de pertinence possible.

Toutefois, les single malts et les single casks ont une meilleure image, une élégance qui les différencient des blends bon marché que l’on trouve communément. C’est donc un défi de taille qui attendait John Glaser. Sa persévérance sera finalement récompensée sur le long-terme mais il mit plusieurs années à faire évoluer les mentalités et trouver son public.

Whiskymakers by Compass Box

Afin de se différencier de l’univers industriel purement marketé, Compass Box se place sur le terrain de l’artisan et de l’artiste. En effet, ils se définissent comme des Whiskymakers, introduisant par ce néologisme quelques idées fondamentales : l’exigence, la curiosité et l’expérimentation.

Loin de la production de masse qui voulait faire beaucoup et à moindre coût, ils souhaitent se concentrer sur des éditions plutôt limitées, où le savoir-faire et la créativité seront mis sur un piédestal. Tout commence en 2000 alors que John Glaser créé son premier produit, au sein de sa cuisine personnelle, “Hedonism”, un blended grain, révolution à l’époque de sa commercialisation.

Si Compass Box a depuis déménagé au cœur de Londres (Chiswick), ils poursuivent toujours les mêmes objectifs.

La philosophie de Compass Box

Au cœur de leurs productions, on retrouvera toujours des recettes “simples” mais imaginatives qui mettent en avant la qualité de leur matière première, les whiskies. De la même manière, un soin tout particulier est apporté au choix des fûts, point crucial pour obtenir les bénéfices d’une eau-de-vie vieillie dans des fûts de chêne. Enfin, non-filtrés à froids et sans ajout de colorants, leurs whiskies ne possèdent pas de mention d’âge. En effet, c’est la qualité des produits choisis qui est prépondérante et l’âge n’est pas un gage de supériorité.

La démarche de la société, qui compte désormais une dizaine d’employés, a par ailleurs permis aux blended malts de prospérer dans les années 2010.
En tant que fer de lance, Compass Box n’a pas négligé sa dimension commerciale et leurs packagings et étiquettes sont parmi les plus belles du marché. Elles sont les fruits de leur collaboration avec les talentueux Stranger & Stranger, véritables spécialistes du graphisme recherché.

John Glaser : Bouleverser les codes du whisky

Des événements-clés témoignent des volontés progressistes de Compass Box.

Il y eut en 2005 l’incident du Spice Tree. Les premiers lots avaient été produits par une maturation avec des ajouts de copeaux de bois. La SWA (Scotch Whisky Association) tira la sonnette d’alarme et signifia que cette pratique était illégale. Bien qu’opposé à cette décision, John Glaser stoppa la production en 2006 avant de trouver une autre méthodologie à partir de 2009.

Plus récemment, en février 2016, Compass Box lançait une grande campagne prônant la transparence dans le monde du whisky afin que tout le monde sache exactement ce qu’il y a dans son verre. Cela fit suite à une lettre de la Scotch Whisky Association signifiant à Compass Box qu’ils avaient enfreints la loi en donnant la recette intégrale de leur assemblage.
En effet, de par la loin européenne, les producteurs peuvent uniquement mentionner le plus jeune whisky et ce, pour ne pas jouer commercialement sur des vieux alcools, qui pourraient être présents en petite quantité.

De la même manière, Compass Box s’est attiré la sympathie des amateurs via ses clins d’œil et traits d’humour.
On peut évoquer le changement légal de la dénomination de certains assemblages, passant de “Vatted Malt” à “Blended malt”. Alors que la loi devenait effective à 0h le 23 novembre 2011, John Glaser remplit une bouteille de leur “The Last Vatted Malt” (lien vidéo https://www.youtube.com/watch?v=q-vTlQFulYw)  à quelques instants de l’heure fatidique.
En outre, dans le cadre de leurs revendications sur la transparence, il nomma un de ses whiskies “The Three Year OId Deluxe”. Composé d’une infime portion de 3 ans (âge minimal), il soulignait l’inanité de la loi actuelle interdisant de divulguer tous les ingrédients détaillés (âge) d’un assemblage.

Cette attitude n’a pas empêché Bacardi d’investir dans ce projet en 2015.

La gamme Compass Box : Trois visions de l’assemblage

A l’heure actuelle, on peut segmenter en quatre les productions de Compass Box.

On débute par la gamme “Signature”, rappelant à nouveau la cuisine élaborée par John Glaser. Il s’agit d’une gamme permanente qui a pour but d’offrir le spectre aromatique le plus large possible. On retrouve Asyla, Oak Cross, Hedonism, The Spice Tree et The Peat Monster.

La seconde gamme est celle des “Great King Street”. Il s’agit de blends inspirés des recettes du XIXème siècle et peaufiné par l’expertise moderne de la maturation.
L’Artist’s Blend et le Glasgow Blend sont les deux versions proposées.

Enfin, on citera les éditions limitées, souvent plus luxueuses. Les Whisky de Table,  Flaming Heart, l’Enlightenment, le The General, le Double Single ou le No Name ne sont que quelques exemples des réalisations sorties dans ce cadre. Lire moins

Filtrer Produits 4 résultats
Tri
Marque
Genre
Région
Âge
Millésime
Contenance
Pack
Profil
Particularité
Coups de cœur
Degré
Prix