Bologne Black Cane série limitée 2020 50°

Bouteille

Rupture définitive

5,61  Échantillon 5 cl

En stock

Un seul exemplaire autorisé par client

Bologne Black Cane série limitée 2020 50° : Description et avis clients

Voici la cuvée 2020 du Bologne Black Cane ! Il est réalisé comme chaque année avec la variété canne noire exclusivement.

Vous pouvez retrouver toutes les explications sur la page Bologne Black Cane 2016 (ainsi que la note du 2016 bien entendu).

La note de dégustation de Nico

Le nez s’ouvre sur une canne fraîche et citronnée, enrobée d’un nuage moelleux et acidulé comme du sirop de sucre. La fibre de la canne est confite, très légèrement poivrée, et l’on se dirige vers un rhum plutôt tendre et velouté.

L’aération délivre toute la rondeur et la gourmandise de ce rhum, toujours parfumé d’agrumes sucrés. Le jus de canne est à la fois doux et acide, avec une pointe d’amertume de zeste de citron vert.

La bouche est ronde et sucrée, avec une puissance qui réchauffe doucement le palais en l’enrobant, sans le brûler. La canne est vive et citronnée, mais aussi gourmande, avec de la mâche et un côté presque liquoreux.

La finale est également savoureuse, le poivre fondu rejoint la fibre de canne confite.

« Beaucoup de gourmandise pour ce ti’punch instantané, moelleux et citronné… »

En comparaison, le Bologne Black Cane 2019 montrait davantage de rondeur dès le départ, mais offrait également un côté plus rustique, tourné vers la fermentation. Le point commun des deux cuvées reste évidemment la gourmandise de la canne et des agrumes, ainsi que la puissance maîtrisée et réjouissante que l’on retrouve en bouche.

 

1 avis visiteur(s)

  1. Stéphane Ti'verre

    Au nez 👃🏻 : on a évidemment la belle canne fraiche qui se pose sur le devant de la scène, légèrement sucrée, avec un côté fleur blanche. On retrouve aussi le jus de canne fermenté qui se développe petit à petit avec l’aération que j’aime beaucoup. Également des notes d’agrumes plutôt en arrière plan au début, du citron vert, qui s’affirme ensuite vers du citron jaune voire des fruits exotiques. Mais c’est vraiment la canne fraîche et son aromatique poivrée qui est sublimée ici avec une bonne rondeur, plutôt du poivre vert d’ailleurs. Il n’est pas vif du tout, on peut l’approcher sans crainte.

    En bouche 👅 : c’est très rond, suave et chaud. Les 50 degrés sont bien là sans toutefois être agressifs. On a un passage sucré assez furtif à l’attaque avec cette canne fraiche. Je lui trouverai presque une touche de pomme si je devais citer un fruit mais c’est rapidement balayé par une forte et belle attaque de poivre noir qui monte crescendo à n’en plus finir pour perdurer longtemps en bouche. J’ai réellement l’impression d’avoir croqué une baie de poivre ! Il bascule sur des baies de genièvre et du clou de girofle vers la fin de bouche avec moins d’intensité.

    Sur la finale, je lui trouve une touche fermière et on a surtout les épices qui persistent un bon moment. Il nous laisse un côté un peu terreux au bout du compte, assez sec. C’est étonnamment long en bouche pour un rhum blanc, une belle surprise 👌

    Verdict ⚡️ : vraiment je me régale avec ce rhum, c’était d’ailleurs mon premier « blanc premium » de la collection. Cela permet d’élargir ses sens avec des dégustations pures et non en ti’punch ou planteur comme on le fait plus logiquement avec des blancs d’entrée de gamme de GMS. Il faut varier les plaisirs ! 😄

Add a review

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :

  • Un rhum consacré cette fois à la canne rouge...
  • Le millésime suivant...
  • Un agricole aux airs d'agrumes confits...