Clairin Casimir récolte 2018 53,3°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

53.3

Âge

non vieilli

Millésime

2018

Packaging

Étui

Profil

Animal, Épices douces, Fruits, Pâtissier, Végétal

48.00  Bouteille :

En stock

6.33  Échantillon 5 cl :

En stock

Clairin Casimir récolte 2018 53,3° : Description et avis clients

Voici le millésime 2018 du clairin produit par la distillerie Douglas Casimir.

C’est la canne Hawaï blanche et rouge qui a été récoltée sur les 50 ha du domaine, avant une fermentation réalisée avec les levure ambiantes en compagnie d’autre ingrédients tels que de la citronnelle et de la cannelle.

La note de dégustation de Nico

Le nez est conforme à ce à quoi Faubert Casimir nous avait habitués : sauvage ! Les fruits exotiques sont plus que mûrs, ils sont en fin de fermentation et dégagent des arômes très puissants. On pense par exemple à la papaye trop mûre, au Jacquier ou même au Durian. La générosité de ce clairin est sans pareille, et sa concentration nous emmène jusqu’à des notes de viande et de truffe.

Le côté viande se confirme avec l’aération, avec une marinade d’aromates un peu résineux. Le poivre est dense et parfumé, il est composé de baies multicolores. La rondeur sauvage des fruits a baissé d’un ton, sans pour autant abandonner son côté exotique, on pense maintenant à un fruité « à la Hampden ».

La bouche est bien contrastée avec le nez. L’ensemble des notes organiques et sauvages rencontrées auparavant se concentrent à l’attaque, puis la suite nous réserve tout autre chose. On retrouve un profil surprenant, façon Jamaïque, avec des fruits exotiques mûrs, de l’olive et une gourmandise pâtissière teintée de résine. La canne est superbement mise en lumière par les épices, son écorce est soyeuse et dorée. La texture est bien grasse et le végétal est très gourmand.

La finale est rondement végétale et poivrée, avec une sensation sucrée qui subsiste au palais.

« Une très belle année pour Casimir, avec un clairin d’un gourmandise redoutable… »

Pour comparer, retrouvez les notes de dégustation réalisées pour les millésimes 2015 et 2016.

Velier

Cette marque désormais mythique pour les amateurs de rhum est intimement liée à la personnalité de Luca Garagano, qui en 1983, acquit des parts de la société familiale éponyme créée en 1947, localisée dans le port de Gènes, et spécialisée dans l'importation et la commercialisation de vins et de spiritueux.

En effet, Luca Gargano sillonne le monde pour négocier et commercialiser de petits bijoux.
Parmi ses plus grandes réussites on peu noter :
- l'acquisition d'un stock de Saint James distillé en 1885 et embouteillé en 1952
- l’acquisition de la totalité des stocks de Caroni et son fameux goût de goudron qui ne laisse pas indifférent (nous on adore mais certains amateurs de rhum n'aiment pas du tout...), suite à la fermeture en 2002 de la distillerie décidée par le gouvernement du petit état insulaire de Trinidad & Tobago, au profit de Angostura.
- le coup de projecteur mis sur les Clairins, ces merveilleux rhums blancs de Haïti faits avec du jus de canne la plupart du temps de façon très artisanale et produits dans les innombrables petites distilleries du pays (plus de 500 !).

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Clairin Casimir récolte 2018 53,3°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :