Longueteau Prélude Brut de fût 50,3°

52,90  Bouteille

En stock

6,68  Échantillon 5 cl

En stock

Longueteau Prélude Brut de fût 50,3° : Description et avis clients

Longueteau Prélude est le produit d’un assemblage de rhums agricoles élevés exclusivement en fûts de chêne français.

Le rhum a finalement été mis en bouteille sans réduction de son degré d’alcool. C’est un « brut de fût ».

La note de dégustation de Nico

Au nez, on entre sur un boisé moelleux, avec des fruits à coque étalés en une pâte granuleuse. La canne est bien conservée, elle est poivrée et relevée d’un léger zeste de citron vert. Un voile de solvant laisse l’impression fort agréable d’un boisé bien concentré. La canne est concentrée elle-aussi, elle pulse, elle est vibrante. Le chêne se fait ensuite plus nature, plus brut. Il est simple et franc comme un copeau de bois qui serait toutefois doux et poli. Différents parfums s’enchaînent, des épices douces et puis des végétaux assez originaux. On croit reconnaître de la sauge ou peut-être de l’oseille, des aromates veloutés, mais qui seraient crus et un peu piquants en bouche.

Avec l’aération, le boisé reprend de l’étoffe et regagne son côté moelleux. Il préfigure les rhums les plus vieux de la gamme et leur chêne un peu gras. Celui-ci est plus jeune donc encore un peu brut. Ses tanins ne sont pas encore tout à fait fondus mais sont tout de même bien avancés. Le poivre doux a lui-aussi un certain corps, et la canne nue et nature se trouve particulièrement à l’aise dans tout ce bois.

En bouche, le boisé est accrocheur. Il est jeune mais bien choisi et distingué : de la vanille, de la coco, comme s’il s’agissait d’un élevage en fût de Bourbon, alors que l’on parle bien de fût de Cognac. La texture est donc tout à fait plaisante en entrée, malgré cette relative jeunesse. La canne est doucement épicée, comme du poivre et de la cannelle sur une pomme au four. L’identité qui se dessine a de la personnalité, et une certaine élégance appuyée par un petit noyau de cerise.

La finale est justement brodée de ce petit noyau de cerise ou de prune, avec une résine de bois frais. Le rhum se retire en faisant très bonne impression.

 

« Ce rhum vieux en devenir donne un bel aperçu de la nouvelle personnalité des rhums Longueteau. Il est le témoin d’un beau travail d’élaboration d’une identité propre… »

La gamme Harmonie est une montée en maturité et en complexité.

Le Prélude introduit le nouveau style de boisé de la maison, encore un peu jeune, plutôt sur le chêne neuf, et marqué par le rhum blanc.

Le Symphonie révèle un boisé déjà bien mature et un rhum qui commence à prendre de l’âge sans oublier la fraîcheur de la canne.

Le Concerto est de loin le plus abouti des trois, avec un boisé travaillé et des notes fondues et une texture généreuse.

1 avis visiteur(s) et 1 avis

  1. Stéphane Ti'verre

    Je précise que j'ai le batch 5 qui titre à 48.9% vol, bouteille numéro 156/1400.

    Au nez 👃🏻 : on a la fraîcheur et la vivacité de la canne qui nous prend tout de suite avec des notes de fruits à coque. J'ai aussi une pointe d'acidité, entre de la pomme et du citron vert. Un jeune bois tapisse le fond du verre ainsi qu'une touche de vanille. Il est très sage, presque trop. Ces derniers se développent au fur et à mesure de l'aération du verre avec un côté beurré qui apparaît. Il s'adoucit et gagne en sucrosité

    En bouche 👅 : les watts sont bien là à l'attaque, c'est relativement vif mais onctueux. Avec des épices mais pas trop, du poivre tout particulièrement. Il est effectivement bien sucré et l'on retrouve son côté beurré ainsi que la pomme. Le boisé est légèrement torréfié, puis il laisse place à des notes de café qui durent un moment en bouche. La vanille suit subtilement juste derrière avec de la cannelle

    La finale se tourne quant à elle davantage sur du fruité, toujours avec la cannelle et un très léger boisé avec un côté frais. Elle est malheureusement un peu courte pour un produit de cette gamme je trouve 👌

    J’ai bien aimé ce Longueteau, plus particulièrement en bouche malgré une finale un peu tristounette je l’avoue. et j'aurai aimé un nez plus expressif. Même si l'on est sur deux profils différents, je trouve par exemple le Neisson Profil 105 plus expressif, plus intéressant. C'est pourquoi je ne mets pas la note maximale au Longueteau.

  2. Xavier

    Le meilleur de la Gamme Symphonie de Longueteau. Un très bon Rhum Ambré avec une belle longueur en bouche

Add a review

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :