Père Labat 59°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

59

Âge

non vieilli

Packaging

Sans

Profil

Épices fortes, Frais, Sec, Végétal

Genre

Rhum, Rhum agricole (pur jus de canne), Rhum blanc

25.90  Bouteille :

En stock

4.75  Échantillon 5 cl :

En stock

Père Labat 59° est un rhum blanc agricole qui nous provient de Marie-Galante. C’est un grand classique. Ce rhum est conçu à partir du pur jus de canne à sucre qui lui confère une palette aromatique riche. La production de ce produit est très limitée.

La note de dégustation de Nico

Le nez de ce rhum blanc est tout ce qu’il y a de plus authentique et sans concession. Il peut paraître rude et très sec au premier abord et aura besoin d’un peu d’air. Le terroir s’exprime véritablement ici, avec un côté terreux, voire poussiéreux, et puis des notes de bagasse et de paille. Les notes de fermentation nous orientent sur un côté végétal presque légume, on pense au chou vert. Ce rhum a capturé le cœur des fibres de la canne qui semblent renfermer un jus poivré. On repense un instant à l’arôme doux mais puissant de la côte de chou, avant que le rhum ne s’ouvre sur les agrumes.
C’est ce côté un peu plus acide qui se développe avec l’aération. Le caractère des rhums du Père Labat est là dans toute sa splendeur, la canne explose, elle est d’une vivacité et finalement d’une véracité incroyables. Plus cette canne s’affirme, plus on se dit qu’elle est jolie.

L’entrée en bouche est très ronde, avec bien entendu une canne franche et très poivrée. Le côté sec incarné par la bagasse ressort lui aussi malgré tout après cette attaque douce et consistante. Les notes de fermentation se font plus discrètes quant-à elles, avec tout de même une petite pointe d’olives noires.

Le rhum s’efface sans trop charger le palais, reste cette canne que l’on aura dégustée sous toutes les coutures.

“Ne vous fiez pas à ses abords un peu rustres, ce rhum est un vrai bonbon de canne en bouche…”

Père Labat

L’histoire de la distillerie Poisson commence en 1860 lorsque la famille éponyme achète le domaine de Grand-Bourg afin d’y établir une sucrerie. En 1916, la famille Rameau devient propriétaire des lieux et décide de se consacrer à la production de rhum. On achètera pour l’occasion un alambic et une machine à vapeur que les visiteurs de Marie-Galante peuvent toujours voir. Édouard Rameau nommera son rhum en l’honneur d’un missionnaire, le Père Labat.

Aujourd’hui, l’infrastructure s’est modernisée, mais les techniques traditionnelles de production demeurent authentiques.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Père Labat 59°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :