Ron de Jeremy Spiced Hardcore Edition 47°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

47

Âge

+

Packaging

Sans

Profil

Bois, Épices douces, Fruits, Rond, Torréfaction

Genre

Rhum, Rhum de tradition espagnole (Ron), Rhum épicé ou infusé, Rhum traditionnel de mélasse

28.90  Bouteille :

En stock

4.96  Échantillon 5 cl :

En stock

Ron de Jeremy Spiced Hardcore Edition 47° : Description et avis clients

Ron de Jeremy Spiced est un rhum épicé de tradition espagnole élaboré à partir d’un blend de rhums distillés à Trinité & Tobago et à la Barbade.
La recette a été spécialement élaborée par Don Pancho Fernandez, une figure dans le monde du rhum. Ron de Jeremy Spiced est un blend de rhums âgés entre 3 et 5 ans (vieillissement réalisé dans des fûts de bourbon). Sont utilisées pour “épicer” le rhum de la vanille et diverses épices exotiques.
A noter le taux d’alcool de 47°, inhabituellement élevé pour un rhum épicé.

Si Ron de Jeremy Spiced est vraiment conçu pour être mélangé avec du coca, il peut servir de base à la préparation de cocktails ou encore se boire sec ou glacé avec une rondelle d’orange.

La note de dégustation de Nico

En bref : épicé – sucré – vanille – cannelle – cacao – café

Le nez de ce rhum est franchement épicé, avec de la cannelle, différentes baies de poivre, de la muscade, du gingembre. Voici un bouquet d’épices bien piquantes et revigorantes. Il y a aussi un petit air frais avec un abricot ferme, pas très mûr. L’ensemble est relativement sec, on ne décèle pas trop de sucre, et le chocolat qui fait son apparition est plus noir que lacté.
L’alcool évacué, l’impression de sucrosité est plus importante. La cannelle occupe alors d’avantage le devant de la scène, pour un rhum plus doux au parfum de cardamone. Le chocolat enrobe une cerise confite, et la vanille vient donner un deuxième enrobage très moelleux. Quelques notes boisées, sous formes d’écorces épicées, viennent rejoindre la cannelle.

L’attaque en bouche est très forte et épicée, avec un poivré qui donne l’impression d’avoir croqué un morceau de gingembre confit. Le petit air fruité est toujours là, peut-être à nouveau cet abricot très frais. Les épices en pagaille de succèdent ensuite, c’est piquant, ça chauffe, c’est aphrodisiaque ! Le rhum finit par se calmer un peu et s’oriente vers la sensation d’un café sucré.

En finale, le café est agrémenté d’une touche de sucre de canne vanillé.

“Ce rhum épicé fait honneur à son créateur, il éveille les sens…”

Ron de Jeremy

Au-delà du caractère sulfureux des films dans lesquels a tourné cet acteur qui a donné son nom à la marque (vous avez deviné de quel type de film il s'agit...), la confection de Ron de Jeremy passe en réalité entre les mains expertes de Don Pancho Fernandez.

Né à Cuba en 1938 et fils d'un marchand de vin et de spiritueux, Don Pancho Fernandez élabore des rhums depuis plus de 50 ans.

Après avoir obtenu un diplôme en microbiologie à Cuba, Don Pancho Fernandez travaille d'abord avec son père dans l'entreprise familiale, puis, toujours à Cuba, sur des "rones" aussi variés que Carta Blanca, Havana Club et Matusalem. Il rencontre alors son mentor, Don Ramon Fernandez Corrales, et monte progressivement dans la hiérarchie en devenant Master Blender puis directeur. Spécialiste du mojito et du daïquiri, il forme également de nombreux "Maestros Roneros".
Il est alors considéré comme l'artisan de la modernisation de l'industrie du rhum cubain.

Don Pancho Fernandez poursuit ensuite sa carrière au Panama chez Varela Hermanos (le ron Abuelo) où il dirige notamment la restauration d'une ancienne distillerie située à quelques kilomètres seulement de la Valera Hermanos Distillery, et où il travaille également comme consultant pour différentes marques dont le Ron de Jeremy.

Ron de Jeremy, épicé on non, est un blend de rhums produits dans des distilleries de quatre pays différents : La Barbade, Trinité & Tobago, La Jamaïque et le Guyana (ex-Guyane britannique). Il est assemblé sous la direction de Don Pancho Fernandez.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Ron de Jeremy Spiced Hardcore Edition 47°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :