Saint Aubin 1819 Blanc – ancienne bouteille 50 cl 50°

Bouteille

Rupture définitive

5,39  Échantillon 5 cl

En stock

Saint Aubin 1819 Blanc – ancienne bouteille 50 cl 50° : Description et avis clients

Saint Aubin 1819 Blanc est un rhum agricole pur jus de canne distillé dans un alambic en cuivre. Seul le coeur de chauffe est utilisé, la queue et la tête sont écartées. Il est ensuite réduit avec l’eau de source du domaine à son degré de mise en bouteille.

Saint Aubin 1819 Blanc peut se boire sec, en ti punch, ou peut servir à la confection de cocktails.

La note de dégustation de Laurent

Sa robe est translucide.

Au nez, c’est équilibré et fruité. Une compote de pommes et de poires et une impression globale légèrement huileuse. La canne est discrète : ce rhum n’est pas trop lourd et n’a pas tellement ce côté frais des rhums agricoles, même s’il n’est pas exempt d’une légère verdeur.

En bouche l’attaque est douce mais alors qu’on le garde en bouche l’alcool se fait un peu plus sentir. C’est une canne discrète et fine, et non exubérante, qui nous emplit le palais.

La finale est plutôt longue, toujours avec cette touche huileuse, et avec les fruits du nez qui refont une timide apparition.

1 avis visiteur(s)

  1. romain

    J'avais déja testé le saint aubin vanille aux odeurs de flan patissier, j'ai voulu tester le saint aubin blanc. Sans être monstrueux, il reste un rhum blanc sympathique.

    Un nez intense. Une belle canne à sucre qui est mise en avant.

    En bouche, il y a des épices qui apparaissent. Un rhum assez caractériel sans être brutal. La canne est présente aussi mais moins qu'au nez.

    Une finale assez longue.

    Un bon rhum ! Il devrait bien se comporter dans certains cocktails (mojito par exemple) ou en Ti 'punch

    3,5-4/5

Add a review

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :

  • Même rhum, nouveau format de bouteille (70 cl)...
  • Un rhum de pur jus de canne beaucoup plus expressif avec ce côté « huileux » également…