Saint Aubin

Saint Aubin

L’histoire du rhum Saint Aubin

La distillerie de Saint Aubin se trouve dans le sud de l’Île Maurice, dans la localité de Rivière des Anguilles… Lire plus

L’histoire du rhum Saint Aubin

La distillerie de Saint Aubin se trouve dans le sud de l’Île Maurice, dans la localité de Rivière des Anguilles. Elle doit son nom au premier propriétaire du domaine, établi en 1778 par Pierre de Saint Aubin.

Le domaine démarre son activité sucrière en 1819, année qui figure sur les embouteillages de la marque… Lire plus

L’histoire du rhum Saint Aubin

La distillerie de Saint Aubin se trouve dans le sud de l’Île Maurice, dans la localité de Rivière des Anguilles. Elle doit son nom au premier propriétaire du domaine, établi en 1778 par Pierre de Saint Aubin.

Le domaine démarre son activité sucrière en 1819, année qui figure sur les embouteillages de la marque. Saint Aubin est un groupe qui a prospère dans le sucre. La famille Guimbeau (toujours à la tête du domaine) prend les rennes en 1898. En 1958, le groupe étend son activité au thé, puis à d’autres produits du terroir, ainsi qu’au tourisme.

En 2001, le gouvernement anticipe la fin annoncée de la filière sucrière qui interviendra en 2009. Il libéralise ainsi la production de rhum, qu’il soit de pur jus de canne ou de mélasse. Jusqu’ici, la canne était entièrement réservée au sucre, et l’on ne pouvait distiller que du rhum léger de mélasse, de façon très industrielle.

C’est Patrick Guimbeau, arrivé au domaine au milieu des années 1990, qui décide de prendre immédiatement ce nouveau tournant. Il démarre donc la construction d’une première distillerie, qui ouvrira en 2003. Il devient ainsi un pionnier du rhum de pur jus de canne à l’Île Maurice.

La production du rhum Saint Aubin

Le domaine exploite 750 hectares de canne à sucre, en majorité occupés par une canne rouge. Celle-ci est entièrement coupée à la main, et côtoie d’autres plantations de vanille.

La production de rhum à Saint Aubin se fait en réalité dans deux distilleries différentes :

La Maison du Rhum

C’est la distillerie historique, fondée en 2003, que l’on peut qualifier de micro-distillerie. Le fangourin, pur jus de canne que l’on appelle vesou aux Antilles, y est obtenu à l’aide d’un petit moulin alimenté à la main.

Celui-ci part en fermentation dans une cuve inox unique d’une capacité de 5000 litres. La distillation se fait de façon traditionnelle, dans un alambic à repasse Hradecky Pacov surmonté d’une petite colonne de rectification.

50 000 litres de rhum à 70% d’alcool en sortent chaque année.

La rhumerie du domaine de Saint Aubin

Cette distillerie moderne, érigée en 2011 en lieu et place d’une sucrerie fermée en 1945, fait partie d’un projet nommé SABIO (Saint Aubin Artisanal and Biological Integrated Operations). Sa colonne de distillation permet une production bien plus importante (1,5 millions de litres de rhum à 50% d’alcool chaque année). Elle s’accompagne également d’une sucrerie qui fabrique des sucres spéciaux Jaggery et Khandasary, bien connus en Inde par exemple.

Elle produit également du rhum à base de pur jus de canne, fermenté dans 6 cuves de fermentation de 60 000 litres. La grande colonne de distillation provient d’une distillerie de brandy d’Afrique du Sud.

Au sein de la production annuelle, 12 000 tonnes decanne bio (cultivée sur 15 hectares) sont traitées. Pour respecter le cahier des charges, les vinasses (résidus de distillation)sont notamment épandues dans les champs en guise d’engrais naturel. La distillerie est également autonome en énergie, puisqu’elle produit du biogaz à partir de ces mêmes vinasses, et qu’elle utilise la bagasse issue du pressage de la canne comme combustible.

Les rhums blancs sont réduits avec l’eau de source du domaine, et une partie d’entre-eux sont mis en vieillissement. Saint Aubin dispose d’un parc de fûts de plus en plus étendu, et composé d’ex-fûts de bourbon, de fûts de chêne du Limousin, de fûts importés d’Écosse entre autres.

Les rhums Saint Aubin

La gamme des rhums Saint Aubin se décompose en 4 parties :

– Classic : des rhums légers bénéficiant d’infusions de café ou d’épices, comme le Classic Vanilla par exemple.

– Premium : des rhums issus de la colonne de distillation, présentés en blanc ou avec quelques mois de vieillissement, comme le Premium Gold.

– Extra Premium : des rhums distillés en alambic à repasse (pot-still), dont on ne garde que le cœur de chauffe. Ce sont des rhums extrêmement qualitatifs, déclinés en Coeur de Chauffe blanc à 50 ou 40 %, puis en rhums épicés.

– Cuvées exceptionnelles : on trouve un superbe 10 ans distillé en pot-still, un 15 ans, ainsi que deux cuvées History Collection, baptisées Isle de France et Mauritius. Lire moins

Marques
Régions
Catégories
Prix
Âge
Millésime
Contenance
Packaging
Profil
Particularité