Publié le

Nous avons interviewé Michael Speakman, l’un des dirigeants de la distillerie Saint Lucia

 

Rhum Attitude : Combien de personnes travaillent pour la distillerie Saint Lucia ?
Michael Speakman : Environ 140 personnes. 60 d’entre elles travaillent directement pour la production du rhum.

 

Où vendez-vous votre rhum ?
L’île de Sainte Lucie est notre marché n°1. Notre rhum fait partie de la culture de l’île. On le trouve dans toutes les boutiques et dans tous les bars à n’importe quelle occasion et tout simplement lorsqu’on se retrouve entre amis. Nous exportons aussi dans toutes les Caraïbes, ainsi qu’en Amérique du Nord, en Europe et en Russie.

 

Comment avez-vous mis au point votre premier blend Saint Lucia 1931 ?
Notre « master blender », Evanus Harris (voir photo), a réalisé une série de blends pour les soumettre ensuite à un panel de goûteurs. Il a fallu environ 3 mois d’essais pour trouver le bon équilibre.

St. Lucia Distillers__20080421_002

   Evanus Harris, master blender de Saint Lucia distillers.

 

La première édition de Saint Lucia 1931, celle de 2011, a été limitée à 6000 bouteilles. Qu’en est-il des éditions suivantes ?
Depuis 2011 nous réalisons un assemblage « super premium » différent chaque année. Les trois premières éditions ont été limitées à 6000 exemplaires chacune, mais compte tenu de leur très grand succès, nous avons décidé de passer à 10 000 bouteilles environs à partir de la 4ème édition.

 

Les trois éditions de Saint Lucia 1931 sont-elles vraiment très différentes les unes des autres ?
Oui, absolument. Elle sont toutes les trois fantastiques. La troisième édition est plus douce et facile à boire que les deux premières. Personnellement, c’est la seconde que je préfère. Je pense que le rhum a plus de profondeur, de complexité et d’équilibre.

 

Saint Lucia 1931 est-il filtré à froid ?
Pour la première édition nous avons laissé le rhum naturel, non filtré. Mais nous avons eu des clients qui se plaignaient des dépôts donc nous avons préféré filtré les éditions suivantes.

 

Pouvez-vous nous dévoiler le contenu de l’édition 2014, la quatrième du genre ?
Elle va sortir en décembre 2014. Une de ses composantes sera notre rhum agricole vieux : c’est la première fois qu’un tel rhum sera produit à Saint Lucia depuis les années 30 !

 

Avez-vous prévu de sortir de nouveaux rhums pour les années à venir ?
Nous allons continuer à sortir une nouvelle édition « 1931 » chaque année. En 2015, nous allons également mettre sur le marché un rhum agricole de 6 ans, ainsi qu’un « pot still » (ndlr : distillé en alambic à repasse) de 15 ans d’âge.

 

Propose recueillis par Olivier, de l’équipe Rhum Attitude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *