Bally Millésime 2005 43°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

43

Âge

++

Millésime

2005

Packaging

Étui métal

Profil

Bois, Complexe, Épices douces, Fruits, Sec, Torréfaction, Végétal

Genre

Rhum, Rhum pur jus de canne, Rhum AOC Martinique

64,90  Bouteille :

En stock

7,54  Échantillon 5 cl :

En stock

Bally Millésime 2005 43° : Description et avis clients

Ce Bally est un rhum agricole de Martinique est un millésime de l’année 2005.

La note de dégustation de Nico

Résumé : boisé – épicé – tanins fondus – fruits séchés – canne – amertume

Le nez est affuté et riche, voici un joli rhum agricole. Les fruits à coque sont abondants et fournis, le bois patiné a capté le côté poivré du rhum de pur jus de canne. Vives et dynamiques, les notes de moka et d’épices torréfiées lui donnent un air assez sec. Puis d’un autre côté, les tanins fondus apportent suavité et rondeur en développant des arômes doux de fruits exotiques confits et séchés. Ces deux aspects sont aussi généreux l’un que l’autre et donnent à l’ensemble une allure luxuriante.
L’aération ne gâche rien, bien au contraire, les noix sont côte à côte avec les fruits mûrs dans un sous-bois tropical chaud et humide. Le poivre de la canne est toujours là, en somme le profil reste semblable si ce n’est qu’il est plus ouvert et plus exotique. L’acidité des fruits rouges associée au bois toasté conserve une certaine légèreté à l’ensemble. Le rhum ne se complait pas en profondeur et parvient ainsi à s’éclaircir jusqu’à invoquer les caractéristiques de son rhum blanc d’origine.

En bouche, c’est justement ce rhum agricole poivré qui prend la parole en premier. Il est miellé et habillé de bois, de poivre et d’autres épices. La canne se resserre sur un zeste d’agrume amer (citron vert, combava). Les papilles ainsi saisies, elles se relâchent et s’ouvrent sur un boisé savoureux dont les tanins se mêlent à des fruits cuits, doucement rôtis.

En finale, le zeste d’agrume persiste, adouci par la cire de bois et par une sensation à la fois végétale, fruitée et consistante rappelant la banane plantain.

Compte tenu de sa rareté, nous n’autorisons qu’un seul exemplaire de ce rhum rare par commande et par client. Merci de votre compréhension.

« Ce rhum agricole sait jongler entre séduction et authenticité, entre âge et fraîcheur… »

Bally

L’histoire de la distillerie Bally commence avec la fondation de l’Habitation de Lajus en 1774 qui profite à l'époque des terres volcaniques du Carbet ainsi que de la maison de maître et de la petite exploitation sucrière déjà implantée.
Peu après le cataclysme de Saint-Pierre auquel il échappe de justesse, le domaine Lajus est sous le coup d’une saisie immobilière.

C’est en 1917 que Jacques Bally, jeune ingénieur des Arts & Manufactures sortant de l'École Centrale de Paris, fait l’acquisition des lieux et entreprend sa restauration en l’équipant d’une nouvelle colonne de distillation et d’une machine à vapeur.

Dans les années 30, le fondateur créé la bouteille pyramidale qui fera la renommée de la marque.

En 1987, la distillerie est transférée au Simon (où sont produits notamment HSE et Clément), puis, à partir de 1996, Bally est produit au sein de la distillerie Saint James.

Depuis 2003, la marque appartient à la Martiniquaise, d'ailleurs acquise en même temps que Saint James.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Bally Millésime 2005 43°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :