Depaz 2005 Brut de fût n°503 58,2°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

58.2

Âge

+++

Millésime

2005

Packaging

Étui

Genre

Rhum, Rhum pur jus de canne, Rhum AOC Martinique

Particularité

Brut de fût

Profil

Bois, Épices douces, Sec, Torréfaction, Végétal

135,00  Bouteille :

En stock

12,54  Échantillon 5 cl :

En stock

Depaz 2005 Brut de fût n°503 58,2° : Description et avis clients

485 bouteilles seulement ont été réalisées à partir du fût 503 par le maître de chai Nora Carrion de chez Depaz.

Mis en vieillissement en 2005, ce millésime a été embouteillé brut de fût.

Compte tenu de la rareté de ce rhum, un seul exemplaire est autorisé par commande et par client.

La note de dégustation de Nico

Le nez décidé de ce brut de fût nous éclaire de son boisé intense et concentré. Le chêne n’est pas venu seul, le jus de canne brille et charrie des effluves de fruits séchés. Ce vesou est parvenu à conserver son âme d’eau-de-vie fraîche et vivante, même si les épices et les arômes de bois précieux flottent tout autour de lui. Une petite fraîcheur mentholée se dessine, c’est un tableau complet et un rhum qui devient de plus en plus plaisant et équilibré.

L’aération recentre à nouveau le rhum sur le bois et les fruits à coque. Avec une petite passe de solvant, les noix de pécan grillées et caramélisées rejoignent une pâte d’arachide bien grasse et collante, pour une impression dense et gourmande. Le registre de la torréfaction cohabite avec celui de la rondeur, comme dans une sorte de sirop d’érable au jus de canne.

L’entrée en bouche est franche et assez astringente, sans pour autant être brutale. C’est un rhum sec, soit, mais c’est aussi un vrai rhum martiniquais bien influencé par le chêne. Les épices sont roussies, les fruits à coque bien torréfiés, et le tout est réduit en une pâte au grain encore saillant. Le végétal de la canne s’empresse de rejoindre celui du cèdre, du pin, dans une résine intense qui elle-même vient tendre la main au vesou en fermentation.

La finale s’étend en longueur et laisse filer des notes de bois précieux et de fruits séchés.

« Un rhum agricole intense, une plongée dans les nuances du bois avec la canne comme guide… »

Depaz

Ancienne capitale de la Martinique, la ville de Saint-Pierre accueillait de nombreuses distilleries jusqu'à ce que l’éruption de la montagne Pelée en 1902 rase la localité de la carte. La famille Depaz disparaît également dans le cataclysme, à l’exception de Victor qui étudie à Bordeaux. À la fin de ses études, sans argent, il revient à Saint-Pierre et achète un terrain en 1917. C’est au pied du volcan que les premières cuvées de la distillerie voient le jour. À cette époque, Victor Depaz construit également une résidence en souvenir de son enfance et fonde une famille.

Dès 1922, le rhum Depaz obtient sa première médaille. La génération suivante perpétue les traditions paternelles en produisant des rhums AOC qui doivent leurs arômes aux terres volcaniques de la localité, aux eaux de source d’une grande pureté et à une vieille machine qui donne au domaine un cachet unique.

Depaz s’associe en 1989 avec le distributeur Bardinet pour développer ses ventes.

En 1998, le destin frappe encore l'Habitation Depaz avec un terrible incendie, allumé accidentellement par une soudure réalisée dans l'air imprégné des vapeurs d'alcool des chais : 700 000 litres de rhum contenu dans les fûts de vieillissement partent en fumée. Cet événement explique la rareté des millésimes des années qui précèdent cet accident, et depuis, les chais ne se visitent plus, ce que l'on peut comprendre...

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Depaz 2005 Brut de fût n°503 58,2°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :