Chantal Comte La Tour de l’Or 2001 Brut de fûts 64,8°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

64.8

Âge

++

Millésime

2001

Packaging

Coffret bois

Profil

Bois, Complexe, Épices douces, Fleurs, Fruits, Sec, Solvant, Torréfaction, Végétal

Genre

Rhum, Rhum pur jus de canne, Rhum AOC Martinique

Particularité

Brut de fût

179.00  Bouteille :

En stock

15.69  Échantillon 5 cl :

En stock

Le nom de ce rhum sélectionné par Chantal Comte est un hommage à la Tour de l’Or, située à Séville au bord du rio Guadalquivir et dessinée sur l’étiquette de la bouteille. C’est en effet à Séville qu’arrivaient les richesses rapportées du nouveau monde par les navires de Christophe Colomb.

Les indications concernant cette cuvée sont fournies. Il s’agit d’abord d’un rhum distillé par La Mauny et élevé dans ses chais, très précisément dans la “loge L”, en fûts de chêne américain ayant auparavant contenu du bourbon. La mise en fûts a eu lieu le 19/11/2001. Le rhum a vieilli 14 ans en fûts et s’est également “reposé” en cuve inox pendant 18 mois avant d’être finalement mis en bouteille en avril 2017, sans réduction (c’est un brut de fûts).

1715 bouteilles ont été réalisées à partir des fûts sélectionnés pour cette cuvée.

Chantal Comte suggère d’accompagner ce rhum de fromages gras et onctueux, ou de chocolat noir, ou encore, dans un autre registre, d’un cigare de type Robusto.

Il est important de noter également que pour toute bouteille achetée, 1 euro est reversé à l’association Caribaea Initiative (www.carribaea.org), qui oeuvre en faveur de la protection de la biodiversité et de la formation universitaire des jeunes naturalistes antillais. Le logo sur la contre-étiquette garanti cet engagement.

La note de dégustation de Nico

En bref : fruits secs – fruits exotiques – fruits à coque – concentré – boisé – coco – épices – canne

Le nez est fin et végétal, on évolue plutôt dans le domaine des herbes et des aromates. On note une ouverture sur la réglisse qui fait pencher le profil vers quelque chose plus médicinal. On distingue une puissance contenue pour l’instant. Puis le rhum décolle d’un seul coup, avec une grande envolée de fleurs et de fruits secs. L’amande et l’arachide très justes viennent tout de suite apporter ce qu’il faut d’élégance et de complexité. Le rhum est massif et concentré, le solvant porte un boisé précieux, patiné et ciré. Le nez se fond aussi vite qu’il a décollé, le boisé se transforme en noix de coco et se met à couler en lait de coco crémeux.
L’aération apporte plus d’arômes, l’éventail se diversifie. Une certaine fraîcheur mentholée se dégage avec des effluves de tabac sec. La canne apparaît alors comme une évidence, avec son petit zeste de citron vert. Le boisé, les épices et les fruits à coque sont sous ses ordres, équilibrés, ils se tiennent à carreau. Entre temps, les fruits ont eu tout le loisir de s’épaissir et de mûrir, ils sont maintenant bien avancés.

La bouche est concentrée, profonde et intense. Le rhum tombe et tourne dans tous les coins de la bouche. La vanille caresse un boisé très élégant, le rhum est droit et propre mais bien consistant et plein. Les fruits se taillent la part du lion, ils sont corpulents et mûrs, puis séchés, avec l’abricot comme chef de file. En guise de base (et quelle base !), nous avons une canne bien conservée, habillée de boisé fondu et d’épices douces.

La finale est très longue, avec des notes marquantes de fruits secs, de bois, de fruits à coque… Une valse interminable de saveurs.

“Un rhum agricole puissant qui fait s’envoler les arômes au nez comme en bouche…”

En complément de notre propre note de dégustation voici ce qu’en dit Chantal Comte

Nez : puissant mais harmonieux. Un premier nez tout en équilibre. On a d’abord un bouquet sensuel, tropical, des effluves fraîches de gingembre, des notes plus confites de caramel, d’écorces d’orange. Une palette aromatique éblouissante dans laquelle dominent le cèdre, l’eucalyptus et les feuilles de tabac.

Bouche : on est surpris par la chaleur pimentée de l’alcool mais un superbe équilibre avec confirmation des promesses du nez et une pointe d’amertume de Chadek confit (sorte de pamplemousse cultivé aux Antilles et originaire d’Asie du Sud).

Finale : long boisé, puissant, vanillé, avec des pointes de résine de Cèdre, alliés à la douceur de la canne et à des écorces d’agrumes.

Chantal Comte

Chantal Comte fait partie d'une famille qui est installée aux Antilles depuis plus de 50 ans, et s'occupe avec passion à la fois de vin et de rhum depuis les années 1980.

Amie de longue date avec André Depaz et Paul Hayot, Chantal Comte est embouteilleur indépendant et parcours les distilleries à la recherche de la perle rare, sans calendrier contraignant.

Chantal Comte a beaucoup œuvré pour rendre le rhum populaire en Métropole, avec ses productions d'une part, et en faisant un travail pédagogique notamment auprès des chefs étoilés pour donner au rhum la place qu'il mérite, auprès des autres grandes eaux-de-vie.

Chantal Comte a aussi été une des premières personnes à mettre les rhums en bouteille à leur degré "naturel" à la sortie du fût. Aujourd'hui de plus en plus de marques ont cette démarche.

Chantal Comte possède également un "atelier du rhum", au Château de la Tuilerie, dont elle a été la vigneronne jusqu'à récemment, à Nîmes : des dégustations sont organisées régulièrement avec des thématiques bien précises.

Chantal comte a récemment laissé de côté le vin pour s'occuper exclusivement du rhum, et depuis peu, du whisky...

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Be the first to review “Chantal Comte La Tour de l’Or 2001 Brut de fûts 64,8°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :