Saint James Single Cask 1997 42,9°

Format

,

Contenance

70 cl

Degré

42.9

Âge

+++

Millésime

1997

Packaging

Étui

Profil

Bois, Complexe, Épices douces, Fruits, Sec, Torréfaction

Genre

Rhum, Rhum agricole (pur jus de canne), Rhum AOC Martinique

Particularité

Single cask

169.00  Bouteille :

En stock

14.97  Échantillon 5 cl :

En stock

Ce millésime de chez Saint James est un hommage à l’ AOC qui fête en 2017 ses 20 ans. 1997 est effectivement la première année où le cahier des charges de l’AOC a été scrupuleusement suivi.

Il a été élevé en petits fûts de chêne blanc américain Quercus Alba de 200 litres, avant d’être lentement réduit et embouteillé en 2012, tout cela sous la supervision de Marc Sassier, l’oenologue de chez Saint James (et depuis peu président de l’AOC Martinique) et Myriam Bredas le maître de chai.

Chaque bouteille est numérotée.

La note de dégustation de Nico

En bref : boisé – fruits à coque – café – fruits secs – épices – canne – citron vert

Au nez, tout un programme boisé s’offre à nous. On pourra choisir l’option torréfiée, avec du café ou du cacao. Le thème des fruits à coque n’est pas en reste si l’on opte pour un boisé gras et poudré. On pourra aussi admirer un boisé fondu qui prend des airs de fruits secs et qui fait un véritable mariage d’amour avec la canne. Les plus chics, quant-à eux, choisiront le boisé « boite à cigare » et ses épices élégantes.
Le rhum a besoin d’aération pour s’ouvrir davantage et dévoiler son grand cœur agricole. Son nez puissant continue d’égrener ses 50 nuances de boisé mais le fruit et la canne ne cessent de monter en intensité à mesure qu’il s’effeuille. Le citron vert et la carambole sont les premiers à percer au grand jour, ils chatouillent et entêtent avec leur acidité et leur fraicheur.

L’entrée en bouche est tout aussi boisée mais vraiment fondue, comme une pâte de fruits à coque et de cacao. Après une bouffée d’épices, l’acidité du citron vert fait une petite pointe, ce qui permet d’introduire la canne et sa fibre, pour un milieu de bouche résolument agricole. La sensation est fluide au palais, les fruits à coque sont savoureux mais n’accrochent pas les papilles de leur côté poudreux.

La finale est calme, délicate, avec un boisé fondu aux fruits à coque et au poivre.

En complément de cette note de dégustation complète, rendez-vous sur notre blog où vous retrouverez dans notre article sur la journée du salon Club Expert Dugas 2017 nos premières impressions sur ce Saint James.

Saint James

C’est pour donner la possibilité à la Martinique de pouvoir exporter du rhum vers les pays anglo-saxons que la distillerie Saint-James voit le jour. La décision est prise en 1765 d’appeler la nouvelle marque de rhum agricole Saint-James afin de séduire la population de la Nouvelle-Angleterre, c’est-à-dire les colonies anglaises qui deviendront plus tard les États-Unis d’Amérique.

C’est seulement en 1882 que la marque est officiellement déposée. C’est également à cette date que naît la célèbre bouteille carrée qui fait aujourd’hui partie de son identité. La raison est également pratique dans le choix de la forme : en effet, lors des tempêtes qui secouent les bateaux, la disposition des bouteilles occasionne moins de casse.

En 1974, Saint-James s’établit à Sainte-Marie, au nord-est de la Martinique, afin de se rapprocher des plantations de canne à sucre, mais également pour se défaire de la menace de la montagne Pelée. Les 300 hectares du domaine produisent aujourd’hui trois millions de litres de rhums par an.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Saint James Single Cask 1997 42,9°”

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :