Barbancourt

Barbancourt

L’histoire du rhum Barbancourt

Louis Barbancourt, marchand de vins originaire de Bordeaux, arrive à Saint Domingue en 1736. Il s’installe sur la propriété de l’Archaie où il commence à produire du rhum en 1765. Il est l’un des rares rescapés de la révolution (1791-1804) qui mène à la création d’Lire plus

L’histoire du rhum Barbancourt

Louis Barbancourt, marchand de vins originaire de Bordeaux, arrive à Saint Domingue en 1736. Il s’installe sur la propriété de l’Archaie où il commence à produire du rhum en 1765. Il est l’un des rares rescapés de la révolution (1791-1804) qui mène à la création d’Haïti. La légende raconte qu’il a été épargné grâce à la qualité inimitable de son rhum !

En 1862, les frères Dupré et Labbé Barbancourt déplacent la distillerie à Damien, sur l’Habitation Mouline… Lire plus

L’histoire du rhum Barbancourt

Louis Barbancourt, marchand de vins originaire de Bordeaux, arrive à Saint Domingue en 1736. Il s’installe sur la propriété de l’Archaie où il commence à produire du rhum en 1765. Il est l’un des rares rescapés de la révolution (1791-1804) qui mène à la création d’Haïti. La légende raconte qu’il a été épargné grâce à la qualité inimitable de son rhum !

En 1862, les frères Dupré et Labbé Barbancourt déplacent la distillerie à Damien, sur l’Habitation Mouline. À cette époque, ils re-distillent des clairins locaux selon la méthode charentaise. Ils les font ensuite vieillir en fûts de chêne français. Ils se distinguent alors de par cette méthode très française, alors que les haïtiens consomment uniquement des clairins non vieillis.

Les frères se séparent en 1906, et c’est Dupré qui garde la distillerie, jusqu’à sa mort en 1907. Sa femme Nathalie Gardère hérite de l’entreprise, dont elle confie la gérance à son neveu Paul Gardère. Jean Gardère, le fils du neveu, devient PDG de 1946 à 1990.

Barbancourt conquiert le monde

À la sortie de la guerre, il développe Barbancourt et son image, lui assurant rapidement une renommée internationale. Une nouvelle distillerie est mise sur pied en 1949, sur la plaine de Cul-de-Sac, au milieu des champs de canne. Barbancourt dispose désormais de son moulin, et broie sa propre canne.

C’est en 1952 que coule le premier rhum de pur jus de canne du domaine. Dans les années 1960, la famille commercialise un assemblage qu’elle élaborait initialement pour elle-même. La Réserve du Domaine 15 ans devient rapidement une référence mondiale.

En 1990, le fils de Jean Gardère, Thierry, envoie l’ancien alambic à la casse et le remplace par une colonne de distillation moderne et efficace. Le terrible séisme qui touche Haïti en 2010 occasionne des dégâts considérables. Barbancourt est alors touchée dans sa chair, car quatre de ses employés perdent la vie et 50 autres (dont les propriétaires) perdent leur toit.

La distillerie perd également 30 % de son stock (qui est alors considérable). Elle est contrainte à cesser la production pendant 4 mois, mais parvient à redémarrer, notamment grâce à ses clients français et américains qui la soutiennent dans cette épreuve. Grâce à un travail acharné, la production a retrouvé son niveau initial, et les stocks de rhums vieux ont été reconstitués.

À la mort de Thierry Gardère en 2017, c’est sa fille Delphine Nathalie Gardère qui reprend le flambeau.

Barbancourt côté production

La distillerie Barbancourt est entourée de 600 hectares de canne à sucre, dont 120 lui appartiennent. La récolte s’étend sur une bonne partie de l’année, de novembre à juin, ce qui est beaucoup plus long que dans le reste des Antilles.

Le jus de canne est pressé à l’aide de 4 moulins, et est en partie transformé en sirop. La bagasse est ensuite séchée, et utilisée pour alimenter la chaudière.

La fermentation dure entre 36 et 48 heures. Le rhum est distillé sur une triple colonne (deux en inox et une en cuivre) dotée de 22 plateaux d’épuisement et 25 de rectification. Il s’écoule à 92-93 % d’alcool.

Le vieillissement s’effectue dans des petits foudres de 7000 litres et dans des barriques de chêne français du Limousin, fabriquées par la grande maison Seguin Moreau. Toujours dans le même esprit que dans le cognac, un léger dosage de 7 grammes par litre de sucre est effectué pendant le vieillissement.

Environ 3 millions de bouteilles sortent de la distillerie chaque année.

La gamme des rhums Barbancourt

Barbancourt offre depuis ses débuts une gamme réduite mais très emblématique. Il existe un rhum blanc léger, plutôt disponible en Amérique du Nord et sur place en Haïti. Ce sont plutôt les rhums vieux qui ont fait la renommée de la distillerie, et notamment le rhum Barbancourt 3 étoiles (vieilli 4 ans en fûts et foudres).

Un peu plus haut dans la gamme, on retrouve le Barbancourt 5 étoiles (8 ans d’âge), et puis la fameuse Réserve du Domaine (15 ans), reconnaissable à ses illustrations signées Félix Jean. Lire moins