Savanna 5 ans Single cask 2005 finition Cognac 46°

49,90  Bouteille

En stock

Plus que 2 en stock

7,89  Échantillon 5 cl

En stock

Savanna 5 ans Single cask 2005 finition Cognac 46° : Description et avis clients

Ce Savanna est un rhum agricole vieilli 5 ans en fût de bourbon, avec une finition en fût de Cognac.
Distillé en 2005 et mis en fût (le n° 284) en 2007, il a été mis en bouteille début 2012, soit 5 ans plus tard.

Chaque bouteille est numérotée et signée par le Maître de chais de la distillerie.

La note de dégustation de Nico

En bref : Cognac – vineux – boisé blanc – fruits secs – floral – canne – sous-bois – poivre

Au nez, l’influence du fût de chêne Français et du Cognac se font sentir immédiatement. C’est bien un côté vineux qui ressort, à la fois frais et mature. On imagine parfaitement une eau-de-vie de vin vieillie dans un bois légèrement toasté, blanc et fruité. Les épices sont fines et végétales et les fruits secs prennent de l’ampleur, l’abricot et la papaye en tête.
L’aération donne encore davantage d’ampleur à tout ce fruité, les fruits secs se mêlent aux fruits frais. On pense à un vin blanc floral avec une petite acidité qui développe des notes de pomme, de poire, d’abricot, le tout encadré par un boisé élégant et un léger rancio.

En bouche, le rhum / cognac ne bouge pas de sa trajectoire, il est parfaitement en accord avec le nez. Les fruits se concentrent, s’épanouissent et s’envolent avec les fleurs. Le rhum agricole que l’on n’avait pas encore clairement identifié se présente sous la forme d’une canne fermentée aux accents de sous-bois et d’humus, le boisé prend la même direction, avec en prime un poivre bien savoureux.

La finale est fondue et boisée, très agréable, avec un poivre qui entretient la flamme et un côté agricole maintenant bien marqué.

“Le cognac marque fortement le rhum dans les premiers instants, avant de laisser place à un agricole assez simple mais très savoureux…”

1 avis visiteur(s)

  1. Stéphane Ti'verre

    Au nez 👃🏻 : on constate tout de suite une note d’olive verte nette et puissante au premier plan, mêlée à la vanille. Cela pourrait également faire penser à certaines fleurs très aromatiques. Ces notes s'accompagnent d'un jeune bois sec qui s'accentue un peu avec l'aération, et évidemment d'un côté vineux qui témoigne du vieillissement en fût de Cognac, avec de la pomme et du raisin. Le pur jus de canne se manifeste par son côté vif et modérément poivré

    En bouche 👅 : la puissance est là et il fait preuve de rondeur, c'est épicé et parfumé. Il est assez sucré dès le début puis je retrouve là aussi l’olive verte très marquée dans la foulée, le côté floral, du poivre plus puissant ici au nez, et les notes fruitées qui s'expriment bien. L'impression de boire un bon vin blanc sous certains aspects, avec la puissance des 46% qui poussent chaque note au plus haut tout en gardant une certaine fraicheur. Le poivre s'exprime de plus en plus sur les gorgées suivantes, tout comme le jeune bois sec légèrement torréfié mais toujours fin et subtile

    C'est un rhum qui tient assez bien en bouche sur la finale, surtout soutenu par de belles notes poivrées de la canne et l’olive verte encore une fois, ainsi que la vanille qui revient plus nettement ici en toute fin 👌

    C'est un rhum agricole relativement particulier, il peut surprendre sur les premières dégustations le temps de bien le cerner. J'associe sa saveur principale avec l'olive verte dans ma note de dégustation pour vous donner une idée plus facile à imager sur ce que je ressens. Je ne suis pas un grand amateur d'olives en général (j'en mange rarement) mais c'est ici très bien maîtrisé, avec évidemment le côté agricole qui s'exprime comme j'aime 🙂

Add a review

Laissez un avis visiteur

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Si vous aimez, nous vous recommandons :

  • Un rhum élevé en fûts de chêne français neufs, un bel aperçu de la personnalité des rhums Longueteau...
  • Si vous avez aimé les notes végétales, une très belle proposition de Mhoba qui va plus loin encore…