Cadenhead

Cadenhead

Réclamant son titre de plus vieil embouteilleur d’Écosse, Cadenhead est assurément l’une des firmes phares du monde des spiritueux.

Cadenhead : une réinvention depuis 1842

C’est en 1842 que la firme voit le jour à Aberdeen au 47 Netherkirkgate où elle demeure par la suite plus de 130 ans… Lire plus

Réclamant son titre de plus vieil embouteilleur d’Écosse, Cadenhead est assurément l’une des firmes phares du monde des spiritueux.

Cadenhead : une réinvention depuis 1842

C’est en 1842 que la firme voit le jour à Aberdeen au 47 Netherkirkgate où elle demeure par la suite plus de 130 ans.

À l’origine, on retrouve George Duncan, négociant en vins et agent pour les distilleries. Quelques années plus tard, il est rejoint par son beau-frère, un certain William CadenheadLire plus

Réclamant son titre de plus vieil embouteilleur d’Écosse, Cadenhead est assurément l’une des firmes phares du monde des spiritueux.

Cadenhead : une réinvention depuis 1842

C’est en 1842 que la firme voit le jour à Aberdeen au 47 Netherkirkgate où elle demeure par la suite plus de 130 ans.

À l’origine, on retrouve George Duncan, négociant en vins et agent pour les distilleries. Quelques années plus tard, il est rejoint par son beau-frère, un certain William Cadenhead. Quand ce dernier obtient l’affaire en 1858 suite à la mort de Duncan, il la renomme en utilisant son nom.

En 1904, c’est au tour de William Cadenhead de décéder et son neveu, Robert W. Duthies, reprend le flambeau. C’est à cette époque que Cadenhead voit son activité se concentrer sur les spiritueux, avec l’embouteillage de single malt et de rhum Demerara. De même, il développe l’assemblage avec des marques telles que The Deluxe Putachieside et The Heilanman.

Après le décès de Robert W. Duthies, c’est une employée, Ann Oliver, à qui revient la lourde tâche de pérenniser l’affaire et ce jusque dans les années 60. N’ayant que peu de connaissance sur le sujet, elle ne fait pas évoluer la firme ce qui finit par aboutir à la vente de l’entreprise. L’entrepôt est plein et cela donne alors lieu à la plus grosse vente de vins et de spiritueux de l’histoire de la Grande-Bretagne, les 3 et 4 octobre 1972 chez Christie’s.

C’est J&A Mitchell, propriétaire de Springbank et Kilkerran, qui remet ensuite Cadenhead sur les rails. L’entreprise se situe désormais à Campbeltown et possède des boutiques à travers l’Europe.

Cadenhead : un embouteilleur hétéroclite

S’ils proposent divers spiritueux, y compris du cognac, ce sont les whiskys et les rhums qui sont au cœur de l’offre de Cadenhead.

Pour ce qui est des whiskies, on retrouve des assemblages au sein de la gamme Cadenhead creations (des small batchs principalement), des blends et des undisclosed distillery (le nom de la distillerie n’est pas dévoilé pour ce type de whisky) au sein de la gamme William Cadenhead. On peut aussi citer la gamme single cask, la small batch cask strength, la small batch 46 (whiskys réduits) et des gammes exclusives pour les magasins Cadenhead (Authentic Collection, World Whiskies, Closed Distilleries).

De même, les rhums sont répartis dans la gamme Cask Strength Rum, les Green Label (réduits à 46%) et les Classic Blended Rum. Lire moins

Filter products Afficher les 10 résultats
Tri
Âge
Pack
Profil
Particularité
Coups de cœur
Degré
Prix